Javi Garcia Talisca Zenit Saint Petersbourg Benfica
Javi Garcia Zenit (Saint Petersbourg) et Talisca (Benfica) | SERGEY MIHAILICENKO / ANADOLU AGENCY

Le Zenit éclipse Benfica

Publié le , modifié le

En battant Benfica (1-0), le Zenit Saint-Petersbourg a éliminé les Portugais de la course à la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Quelque soit le résultat du match entre Monaco et Leverkusen ce soir, les Russes disputeront une rencontre décisive en Principauté dans deux semaines.

C'est un but de l'attaquant international portugais Danny (79), ancien  joueur du Sporting Lisbonne, qui a permis aux Russes de s'imposer. Avec 7  points, le Zenit a une certitude : quel que soit le résultat de l'autre  rencontre du groupe C, Bayer Leverkusen-AS Monaco en soirée, une victoire à  Monaco dans deux semaines pour la dernière journée de la phase de poules leur  assurera un billet pour les huitièmes, pour la deuxième saison d'affilée.

Benfica, lui, ne peut plus qu'espérer accrocher la troisième place du  groupe, synonyme d'Europa League, dont le club a été finaliste des deux  dernières éditions. Sauf si les Monégasques vont s'imposer à Leverkusen  mercredi soir. "C'est une très, très bonne victoire. Méritée, a estimé l'entraîneur du  Zenit, Andre Villas-Boas. Nous avons joué un excellent match à l'exception des  dix premières minutes de la seconde période. Mais nous avons réussi à améliorer  la situation et à marquer le but de la victoire."

Dans un match disputé mais pauvre en occasions, ce sont les Portugais qui  se sont créés la meilleure en première période, quand Nicolas Gaitan a trouvé  Eduardo Salvio, dont le tir a été stoppé par Yuri Lodygin. Mais le Zenit, affaibli par les blessures de Nicolas Lombaerts et Javi  Garcia, ne s'est jamais découragé et a fini par inscrire l'unique but de la  rencontre, grâce au capitaine Danny, bien servi par l'attaquant brésilien Hulk. La soirée s'est achevée sur une ultime note négative pour Benfica, avec  l'exclusion dans le temps additionnel de son capitaine, Luisao, pour un  deuxième carton jaune.

AFP