Bayern Munich-Chakhtior Donetsk
David Alaba au marquage du joueur de Donetsk Luiz Adriano | MAXPPP - SERGEY DOLZHENKO

Le Shakhtar Donetsk contraint le Bayern au nul (0-0)

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich a été contraint au nul sur la pelouse du Chakhtior Donetsk. Les hommes de Pep Guardiola ont globalement la rencontre mais n'ont jamais trouvé la faille dans la défense ukrainienne. En seconde période, après l'expulsion de Xabi Alonso pour un deuxième carton jaune, ils ont contrôlé la rencontre. Tout reste à faire avant le match retour dans trois semaines.

A Lviv, à plus de 1000km de Donetsk, ville ravagée par la guerre, le Chakthior a résisté à un Bayern Munich bien moins fringuant qu’en Bundesliga. Le week-end dernier, les Munichois en collaient 8 à Hambourg. En Ukraine, les hommes de Pep Guardiola ont manqué d’imagination face à une équipe ukrainienne combative et accrocheuse. Avec un Franck Ribéry, titulaire sur l’aile gauche, et après l’exclusion de Xabi Alonso, et ils n’ont pu ramener qu’un nul (0-0), malgré quelques bonnes opportunités notamment en première période. Mais les Bavarois seront en position de force pour le match retour le 11 mars prochain sur leur pelouse.

Ils ont pourtant tenté d’emballer une rencontre. Dès les premiers instants, Arjen Robben faisait parler sa vitesse et sa vista. Un déboulé plein axe puis une petite passe dans l’intervalle pour Thomas Muller dont la frappe, trop croisée, a longé la ligne avant d’être dégagée par la défense ukrainienne (10e minute). Fidèle à ses principes, la formation bavaroise entamait ses longues séquences de possession. Les Ukrainiens courraient dans le vide et essayaient d’organiser le pressing. Agressifs parfois trop, à l’image des nombreux accrochages qui ont émaillé la rencontre, ils ont répondu avec leurs armes. De l’envie. Beaucoup d'envie pour des joueurs qui devaient manquer de rythme puisque contraints à une longue trêve hivernal. Sûrement pour cette raison, ils ont trop rarement inquiété Manuel Neuer qui a encore fait admirer son flegme et son jeu au pied. Une seule fois le portier allemand a tremblé lorsqu’il a du se reprendre à deux fois pour capter un coup-franc lointain (25e).

Même à 10, le Bayern ne tremble pas

Hormis ce coup de chaud, le Bayern a géré. Il a essayé d’appuyer sur l’accélérateur, mais son quatuor offensif Ribéry-Muller-Götze-Robben n’était pas dans un grand jour. Le Français, titulaire après être entré en jeu ce week-end, a passé plus de temps à se chamailler avec les joueurs ukrainiens, notamment Douglas Costa qu’à se présenter devant les buts adverses. A son actif, un bon une-deux avec Thomas Muller (31) malheureusement mal conclu par l’Allemand. On était loin du feu d’artifice contre Hambourg du week-end dernier (8-0). L’expulsion de Xabi Alonso pour un deuxième carton jaune (66e) a contraint Pep Guardiola a changé ses plans. Petit évènement, le deuxième de cette seconde période après l’expulsion de l’Espagnol, la rentrée de Badstuber en défense centrale pour l’équilibre de l’équipe (70e). Sa première en Ligue des Champions cette saison pour celui qui avait vécu une saison blanche l’an dernier. Durant les 20 dernières minutes, la rencontre a perdu en qualité les Bavarois veillant à ne pas trop s'exposer et à procéder par contres. Les Bavarois devront montrer plus dans trois semaines pour aller chercher leur qualification.

Benoit Jourdain @BenJourd1