La joie du Portugais Cristiano Ronaldo (Real Madrid)
La joie explosive de Cristiano Ronaldo | AFP - LLUIS GENE

Le Real Madrid prend une option à Munich grâce à un doublé de Cristiano Ronaldo

Publié le , modifié le

Malmené durant la première période et tout heureux d'avoir vu Vidal rater un penalty avant la pause, le Real Madrid a fini par s'imposer à Munich (2-1) lors des quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Le Chilien, qui avait ouvert le score, a raté le doublé au contraire de Cristiano Ronaldo, qui a mis fin à 659 minutes sans but dans cette compétition en début de 2e période. Et le Madrilène a doublé la mise (son 100e but en compétition européenne), pour placer la formation de Zinédine Zidane en situation idéale avant le match retour. Le Bayern n'avait plus perdu à domicile sur la scène européenne depuis 16 matches.

Le match: Le tournant autour de la mi-temps

Un penalty manqué dans le temps additionnel de la 1re période, et un but égalisateur marqué au début de la 2e. Voilà le tournant de ce choc entre géants d'Europe. Le début de match était totalement à l'avantage du Bayern, jusqu'à une belle tête piquée de Benzema, qui rebondissait sur le poteau de Neuer avant que celui-ci ne s'en saisisse (18e). Le coup de semonce était salutaire pour les Munichois, qui pressaient encore plus, et finissaient par trouver le chemin du but, grâce à la tête de Vidal sur corner (25e). Le Chilien ne doublait pas la mise sur une nouvelle tête, qui frôlait le poteau (40e), ni sur un penalty généreusement donné pour une main de Carvajal sur une frappe de Ribéry (45e).

Vidéo: Une des nombreuses parades de Manuel Neuer

Au retour des vestiaires, l'équilibre s'est totalement inversé, avec des Merengue plus agressifs, et décisifs avec une volée de Cristiano Ronaldo (47e). Sur une tête de Bale, Neuer s'employait (56e), comme face à Benzema (73e), ou CR7 à bout portant (75e). Mais le Portugais parvenait finalement à le tromper de nouveau, d'une semelle (77e). En deuxième période, les Bavarois ont tenté deux frappes, contre seize à leur adversaire. Sans Neuer, l'addition aurait été plus lourde.

Le fait du match: L'expulsion de Javi Martinez

A l'entame de l'heure de jeu, le défenseur multi-tâche du Bayern, Javi Martinez, a commis deux fautes consécutives sur Cristiano Ronaldo. Entre ces deux actes, seulement trois minutes (58e, 61e). Et cela n'a pas empêché l'arbitre italien, M. Rizzoli, de lui infliger deux cartons jaunes, synonymes d'exclusion. Avec le forfait avant le match de Lewandowski, Carlo Ancelotti perdait ainsi un deuxième cadre pour ce choc. Le technicien transalpin devait donc revoir ses plans tactiques, faisant sortir son satbilisateur, Xabi Alonso, pour faire entrer Bernat en défense. L'équilibre global en souffrait, et malgré les parades héroïques de Neuer, la défense munichoise craquait.

L'anecdote du match: les retrouvailles

A l'Allianz Arena, c'était un match de retrouvailles. On a beaucoup parlé de Carlo Ancelotti et de Zinédine Zidane, associés dans la conquête de la Decima du Real Madrid lors que le Français était l'adjoint de l'Itaien après en avoir été son joueur à la Juventus Turin au début des années 2000, et opposés pour la première fois sur un banc. Ce n'était pas tout. A Munich, Xabi Alonso (2009-2014), Arjen Robben (2007-2009) avaient tous deux porté les couleurs du Real dans leur carrière. Au Real, c'est Tony Kroos (2007-2014) qui avait fini sa formation de joueur en Bavière avant d'intégrer l'équipe première.

Le chiffre du match: 659 minutes

C'est le temps que Cristiano Ronaldo a dû attendre pour inscrire un nouveau but en Ligue des Champions. Pendant onze heures, depuis sa réalisation contre le Borussia Dortmund lors de la 2e journée de la phase de groupes (l'ouverture du score à la 17e minute) le 27 septembre dernier, le Portugais était resté totalement muet sur la scène européenne.

Vidéo: La superbe égalisation de CR7

En reprenant superbement de volée un centre magnifiquement tendu de Carvajal, CR7 a inscrit son 96e but en Ligue des Champions (son 99e en compétitions européennes). Il en est toujours le recordman.  Mais surtout, il a redonné l'espoir à son équipe qui aurait pu être mal en point lors de ce quart de finale aller. Et il n'a pas attendu longtemps pour fêter de nouveau une réalisation, à la 78e minute. Pour son 100e but européen, son 97e en C1.

Le joueur​ du match: Arturo Vidal

Arturo Vidal est un joueur décisif. Très libre dans le milieu de terrain, il peut intervenir un peu partout. Ce mercredi soir, c'est en plein axe de la défense madrilène qu'il a surgi. Sur un corner tiré par Thiago Alcantara, il a pris le meilleur sur Nacho pour propulser le ballon au fond des filets d'une tête surpuissante à la 25e minute. Imparable. Vingt minutes après, il a encore tenté une action imparable. Mais le penalty, gracieusement accordé pour une main de Carvajal sur un tir de Ribéry, il l'a envoyé à pleine puissance, dans les tribunes. Il a été le héros de la rencontre, positivement comme négativement.

Vidéo: L'ouverture du score de Vidal

La déclaration du mat​ch: Manuel Neuer

"Nous pensons que nous pouvons encore nous qualifier. Nous avons été la meilleure équipe en première période, nous aurions dû mener deux, et même trois à zéro."