Le tirage des demi-finales de C1
Le tirage des demi-finales de la Ligue des champions | FABRICE COFFRINI / AFP

Le Real Madrid et Barcelone s'évitent

Publié le , modifié le

Le tirage au sort des demi-finales de la Ligue des champions a évité le choc des géants espagnols. Invité par l'UEFA, Ruud Van Nistelrooy a tiré des chocs entre les équipes allemandes et les clubs de Liga. La plus belle affiche opposera Barcelone au Bayern Munich avec un match aller en Bavière. Tombeur de Malaga en quart, Dortmund va retrouver le Real Madrid qu'il avait devancé en poule.

L'Espagne retenait son souffle. Sous perfusion depuis le dernier clasico, la Liga vit déjà dans l'attente d'un nouveau duel entre les deux rivaux. Si clasico il y a, ce sera en finale de la Ligue des champions et c'est tout. Avec deux clubs espagnols et deux allemands dans le dernier carré, c'était du jamais vu. En effet, c'est la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions que les demis concernent deux clubs d'une même fédération. Le tirage a voulu que les duels entre clubs d'un même pays n'existent pas. Au moins à ce stade de la compétition.

Choc Bayern-Barça

Tiré en premier, Bayern-Barça ressemble déjà à une finale avant la lettre. Le Bayern, déjà  sacré champion en Bundesliga, et qui a sorti la Juventus sans coup férir en  quarts (2-0, 2-0), dispute au Barça son statut de favori de l'épreuve, dont il a atteint la finale deux fois en trois ans (2010 et 2012). Les Munichois seront cependant privés de leur buteur Mandzukic, suspendu, pour l'aller dans leur  Allianz-Arena. "J'attends avec impatience ces deux  matches, a indiqué Karl-Heinz Rummenigge (président du  conseil d'administration du Bayern Munich). Barcelone est l'équipe qui a eu le plus de succès ces dernières  années. Ce sera extrêmement difficile et excitant à la fois. Notre équipe a  l'occasion maintenant de montrer qu'elle peut lutter avec Barcelone. De  mémoire, on avait vécu un Waterloo à Barcelone avec une défaite 4-0 en 2009.  C'est l'occasion pour le Bayern de montrer qu'il a progressé depuis et que nous  pouvons lutter avec les meilleurs. C'est aussi une bonne comparaison entre la  Bundesliga et la Liga (espagnole). Il n'y a pas de clair favori". Le Barça, qui a atteint sa 6e demi-finale en 6 ans de suite, n'a toutefois pas laissé une grande impression en quart de finale, ne passant qu'au bénéfice des buts marqués à l'extérieur face au Paris SG qui a bousculé les Catalans  (2-2, 1-1). Mais avec un Lionel Messi à 100 % de ses moyens physiques, la donne ne sera pas la même.

Dormtund connaît la recette

Pour le Real Madrid, tirer un club allemand ne réveillera pas de bon souvenirs. Dortmund avait en effet dominé le club de José Mourinho lors de  l'actuel exercice en phase de poules (2-1, 2-2), pour s'emparer de la première  place du groupe. Et l'autre club allemand en lice en demi-finale, le Bayern, avait sorti le  Real en demi-finale la saison dernière, aux tirs au but. Entre le succès du Borussia sur Malaga et l'avertissement sans frais à Istanbul (défaite 3-2), les Merengue sont avertis du danger et de toute forme de suffisance. "C'est un bon tirage, les deux confrontations représentent le top  pour le football européen, a réagi Michael Zorc, le directeur sportif de Dortmund. On est légèrement outsider (face au Real), mais on  l'a déjà battu cette saison (2-1 en phase de poules à Dortmund). On a gagné  beaucoup de respect depuis. On aurait évidemment aimer jouer le premier match à l'extérieur." Même pas peur les joueurs de la Ruhr.

Les demi-finales auront lieu pour l'aller les 23 et 24 avril, pour le  retour les 30 avril et 1er mai. La finale se tiendra le 25 mai à Londres, dans le stade de Wembley.