Sergio Ramos encore buteur libérateur du Real
Sergio Ramos, toute langue sortie, encore décisif pour le Real Madrid | AFP - Carlo Hermann

Le Real Madrid en quarts grâce à Sergio Ramos à Naples

Publié le , modifié le

Malmenée durant la première période par des Napolitains inspirés et incisifs, l'équipe du Real Madrid, victorieuse à l'aller (3-1), s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en s'imposant à Naples (3-1). Le capitaine, Sergio Ramos, a été encore une fois décisif dans un match européen couperet, en réalisant un doublé (même si le 2e est attribué à Mertens pour une déviation de la tête dans son but) au début de la 2e période. Pour la 7e saison de suite, le Real est en quarts de finale.

Sur ses 46 derniers matches, le Real Madrid avait à chaque fois marqué au moins un but. En l'ayant emporté (3-1) à Santiago Bernabeu à l'aller, les Madrilènes pouvaient s'appuyer sur cette impressionnante statistique pour ne pas paniquer. Même à Naples, dans le bouillant stade San Paolo. Mais les Napolitains ont décidé de mettre une terrible pression sur une défense qui, dans le même temps, n'a gardé sa cage inviolée que 8 fois en 42 rencontres cette saison. 

Après un premier quart-d'heure à camper chez les Espagnols, puis juste une occasion pour Bale (18e), le Napoli a fait la différence sur un beau mouvement collectif, conclu par Mertens sur le côté gauche (24e). Le Belge inscrit un 17e but en 16 matches, étant impliqué dans 7 des dix derniers buts de son club en Ligue des Champions (5 buts et 2 passes décisives).

Cette réalisation était la 12e encaissée par l'équipe de Zinédine Zidane dans cette compétition cette saison, soit le double que toute la saison passée terminée avec la coupe aux grandes oreilles. Cristiano Ronaldo a tenté de répondre, en étant lancé en profondeur mais, s'il a gagné son duel avec Reina, le ballon a heurté le poteau napolitain (29e). Huit minutes après, Mertens l'a imité pour toucher du bois (37e). Les Transalpins ont poussé et mis la défense adverse à rude épreuve.

Au retour des vestiaires, l'insatiable Sergio Ramos a endossé là pour délivrer une nouvelle fois les siens. Comme lors de la finale de la dernière Ligue des Champions remportée contre l'Atlético Madrid, ou celle de 2014 toujours face aux Colchoneros. De la tête, sur le deuxième corner tiré par le Real dans ce match, le capitaine s'est élevé plus haut que tout le monde pour égaliser (52e, 1-1).

Cinq minutes après, bis repetita, avec Kroos pour tirer le corner, et Sergio Ramos encore là pour placer sa tête, déviée par Mertens dans son propre but (57e). Le suspense s'est évanoui, l'exploit a disparu de l'horizon des Napolitains. Le capitaine des Merengue a inscrit son 12e but en 100 matches européens, dont 8 de la tête. Avec 2 buts en finale et 3 en demi-finale, il est encore une fois décisif.

Si un penalty aurait pu être sifflé pour Naples en fin de match (86e), sur une faute sur Maggio, la qualification s'était envolée depuis longtemps. L'ancien Turinois Morata s'est chargé d'inscrire un 3e but, sur une frappe de CR7 repoussée par Reina (90+1). La coupe était pleine.

Lors des deux confrontations, Naples a bien démarré, mais mal fini. Le tenant du titre madrilène est plus que jamais en lice pour sa propre succession.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze