Cristiano Ronaldo Ligue des champions 032014
La joie de l'attaquant du Real Cristiano Ronaldo | AFP - Javier Soriano

Le Real et Ronaldo font le métier

Publié le , modifié le

Le Real Madrid s'est qualifié comme prévu (6-1 au match aller) pour les quarts de finale de la Ligue des champions en battant Schalke 3 à 1, mardi en 8e de finale retour, à Madrid. Un match qui a montré encore toute la force de frappe des hommes d'Ancelotti. Intenable, Ronaldo est passé tout près du triplé lors de ce match. Le ballon d'or portugais a tout de même accru son avance au classement des buteurs de la compétition, avec désormais 13 réalisations contre dix pour Zlatan Ibrahimovic.

L'entraîneur madrilène, Carlo Ancelotti, pouvait se permettre d'aligner au coup d'envoi une équipe bis, sans Karim Benzema, mais avec Cristiano Ronaldo qui en a profité pour inscrire deux buts (21 et 74). Pour la forme, l'arrière droit de Schalke Tim Hoogland a marqué peu après la demi-heure de jeu (31e) mais les Allemands avaient, semble-t-il, conscience de leur impuissance compte tenu de leur handicap et de l'état des forces en présence. Le Real, qui ne pouvait espérer meilleure préparation pour le Clasico de dimanche contre Barcelone, n'avait jamais infligé une défaite aussi cuisante à un adversaire sur des matches aller et retour en Ligue des champions (9-2 au total).

Saison terminée pour Jesé

La soirée du Real a été néanmoins assombrie par la blessure du jeune Jesé (8), qui souffre d'une rupture d'un ligament croisé du genou droit. La saison est terminée pour lui.  Remplacé par Gareth Bale, le Gallois, initialement ménagé en vue du clasico, a montré qu'il était pour sa part en pleine forme avec un bon appel pour servir Ronaldo, facile buteur d'un plat du pied (21). "CR7", a ainsi augmenté sa confiance en signant un doublé sur un déboulé conclu par une frappe rasante au premier poteau (74).

Ronaldo pas très loin de Messi

Ce 13e but en C1 lui permet de prendre le large en tête du classement des buteurs et de n'être plus qu'à une longueur du record de buts inscrits en une seule édition, codétenu par l'Italo-Brésilien José Altafini et l'Argentin Lionel Messi. Le double Ballon d'Or a même raté de peu le triplé: il a trouvé la  transversale, ce qui a permis à Morata de marquer enfin (76), avant de toucher le poteau (83).   
 

REVIVEZ LE FILM DU MATCH ENTRE LE REAL ET SCHALKE

Gilles Gaillard