Duel Thiago Silva - Hazard lors de PSG-Chelsea
Duel Thiago Silva - Hazard lors de PSG-Chelsea | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le PSG vient à bout de Chelsea

Publié le , modifié le

Le Paris-Saint-Germain s’est imposé (2-1) contre Chelsea en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions au terme d’un match intense et alerte. Les hommes de Laurent Blanc ont ouvert la marque sur un coup-franc dévié de Zlatan Ibrahimovic avant de se faire rejoindre juste avant la pause par John Obi Mikel. C’est Edinson Cavani qui a inscrit le but de la victoire à la 78e sur une ouverture précise d’Angel Di Maria. Tout reste ouvert pour le retour à Londres dans trois semaines.

Le PSG et Chelsea ont de nouveau livré une belle partie dans la plus belle des compétitions de clubs, ce mardi au Parc des Princes. Grâce à Edinson Cavani, auteur d'un but somptueux, les Parisiens ont pris une très légère option pour la qualification car ils pourront se contenter d'un match nul au match retour, mais rien n'est fait car les Blues ont inscrit ce fameux but à l'extérieur qui comptera double en cas de succès (1-0) chez eux. 

La marge est étroite pour les Parisiens, et ils le savent, eux qui avaient  été éliminés la première fois malgré leur victoire 3-1 au Parc des Princes  (défaite 2-0 au retour), en quart de finale de la C1 2014. L'autre double confrontation avait tourné en leur faveur, en 8e de finale la saison dernière (1-1, 2-2 a.p.).

Le matcn a débuté très fort. Lucas Moura effectuait d’emblée une première incursion dans le camp adverse, mais la défense de Chelsea parvenait à sa dégager. Deux minutes plus tard, Marco Verratti s’avançait et tirait des 22 mètres : Thibaut Courtois repoussait difficilement. Puis Lucas tentait sa chance de 28 m mais son tir fuyait le cadre, passant assez nettement à côté (5e).

Paris fait le jeu

Dans la foulée, le Brésilien tergiversait trop à l’entrée de la surface après une bonne remise de la tête d’Ibrahimovic. Le Suédois enchainait avec un coup-franc puissant qui touchait le petit filet extérieur du but de Courtois. A la 17e, une passe laser de Di Maria pour Lucas laissait espérer une heureuse conclusion pour les Parisiens mais Cesar Azpilicueta gagnait son duel avec l’attaquant parisien. Deux minutes plus tard, Monsieur Velasco Carballo sortait un carton jaune mérité pour Ibrahimovic, coupable d’une semelle sur John Obi Mikel.

Chelsea répliquait ensuite, et de quelle manière ! Après une longue séquence de conservation de balle, Baba Rahman adressait de l’aile gauche un centre magnifique pour Diego Costa qui prenait le dessus sur David Luiz de la tête : Kevin Trapp sauvait les siens en détournant le cuir d’une claquette de la main droite sur la barre transversale alors qu’il semblait pris à contre-pied (23e). Un arrêt de grande classe du portier allemand parfois décrié. Puis Ivanovic trouvait le petit filet sur un tir excentré.

Obi Mikel malheureux puis décisif

Le PSG reprenait un peu du poil de la bête mais Ibrahimovic écrasait sa tête piquée sur un centre signé Marquinhos. Quelques minutes plus tard, les Parisiens réalisaient une merveille de contre-attaque avec notamment une récupération de Marquinhos et un bon décalage créé par Ibrahimovic, mais Di Maria croisait trop son tir du gauche (36e). Paris obtenait un bon coup-franc aux 20 mètres pour une faute d’Obi Mikel sur Lucas : Ibrahimovic frappait très fort et le ballon, dévié par la jambe d’Obi Mikel placé dans le mur, prenait Courtois à contre-pied (1-0, 39e). Son 4e but seulement en 18 matches contre des clubs anglais. 

Mais Chelsea revenait au score juste avant la pause. Sur un corner de Willian tiré au premier poteau, Diego Costa devançait Ibrahimovic et Thiago Motta pour prolonger de la tête derrière lui : Obi Mikel profitait de l’erreur de marquage de Marquinhos pour contrôler et mettre le cuir au fond des filets de Trapp (1-1, 45e + 1). Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur ce score de parité logique.

Festival de Courtois

Paris attaquait plutôt bien la seconde période mais Chelsea se procurait une nouvelle grosse occasion en contre-attaque : Willian filait plein axe, échappait à Thiago Motta avant de servir Diego Costa sur la gauche de la surface : l’attaquant tirait du gauche mais Trapp, sorti très vite pour boucher l’angle de tir, repoussait la tentative (49e).

Deux minutes plus tard, Courtois déviait en corner un missile de Di Maria des 25 mètres. Puis le talentueux gardien belge déviait en corner un tir d’Ibrahimovic (53e) avant de sortir promptement au devant de Maxwell bien lancé par Di Maria. Le grand échalas d’outre-Quiévrain sauvait de nouveau les siens sur un tir puissant de Lucas bien servi par Zlatan (61e).

A la 63e, le PSG manquait de reprendre l’avantage. Suite à un duel viril entre Ibrahimovic et Branislav Ivanovic, le ballon revenait sur Blaise Matuidi qui tirait en force du gauche : Cahill et Ivanovic se jetaient et c’est le Serbe qui contrait la tentative de l’ancien Stéphanois. Dans les instants suivants, Courtois se détendait pour sortir un coup-franc travaillé de Di Maria (67e).

Cavani délivre le Parc

Le match se durcissait ensuite avec trois avertissements distribués par l’arbitre pour Pedro, Lucas et David Luiz. Les Blues flairaient le bon coup : sur une contre-attaque, Oscar échappait à Marquinhos et Thiago Silva mais il était trop court pour pousser le ballon dans le but face à la sortir de Trapp, vigilant (77e).

Mais c’est Paris qui débloquait la situation à un quart d’heure de la fin. Trois minutes après son entrée en jeu, Edinson Cavani profitait d’une lumineuse ouverture de Di Maria pour partir à la limite du hors-jeu dans le dos de la défense anglaise avant d’ajuster Courtois d’un maître-tir croisé qui passait sous le ventre du gardien belge (2-1, 78e). L’attaquant uruguayen, qui n’avait plus marqué depuis six matches en Ligue des champions, était ovationné par le public du Parc des Princes.

Le match s’animait une dernière fois dans les arrêts de jeu. Sur un service de Javier Pastore, Ibrahimovic reprenait de près du plat du pied droit mais Courtois s’interposait à bout portant. Puis Chelsea ratait l’occasion d’égaliser sur un tir de Pedro que Trapp repoussait pour préserver ce court avantage qui sera peut-être décisif pour Paris au retour à Stamford Bridge.