Ibrahimovic PSG Leverkusen
Zlatan Ibrahimovic a fait taire les ragots sur son inefficacité chronique. | PATRIK STOLLARZ / AFP

Le PSG a répondu présent à Leverkusen

Publié le , modifié le

Attendu au tournant en Coupe d'Europe, le PSG s'est offert une soirée (presque) parfaite contre le Bayer Leverkusen (0-4) en 8es de finale aller de la Ligue des champions. Les Parisiens, qui ont une nouvelle fois pu compter sur le sens du but de Zlatan Ibrahimovic, ont quasiment validé leur qualification pour les quarts de finale.

A la BayArena, Paris était un peu dans son jardin... Grand favori de son 8e de finale de la Ligue des champions, le PSG a régalé face au Bayer Leverkusen (0-4). Profitant des errances des Allemands, le club de la Capitale a fait parler sa force collective et sa supériorité technique pour se détacher. Un but précoce de Blaise Matuidi (3e), un doublé de Zlatan Ibrahimovic (39e, 42e) et une réalisation de Yohan Cabaye (88e) ont sanctionné un Bayer pataud dans le jeu, à l'image de Spahic expulsé (59e). Avant le retour à Paris, le 12 mars prochain, le PSG a (déjà) fait un pas vers les quarts.

Attendu pour son retour en Coupe d'Europe, Paris n'a pas déçu. Il n'a fallu que trois minutes à Matuidi pour donner le ton (0-1, 3e). Après un jeu rapide à trois avec Ibra et Verratti, l'ex-Stéphanois n'a eu plus qu'à conclure devant Leno. Les Franciliens, appliqués et concentrés, ont par la suite géré jusqu'au réveil de leur Suédois. Ibrahimovic, à l'origine du penalty obtenu par un Lavezzi très remuant, a pris ses responsabilités (0-2, 38e). 

Face à un Bayer, au fond du trou, le Parisien s'est offert un doublé, avec un but dont lui seul a le secret. Celui-ci est arrivé juste avant la pause avec une frappe limpide du gauche des 20 mètres après  une passe de Matuidi (0-3, 42e). Et comme si la soirée ne pouvait être plus belle pour le PSG, Cabaye a ouvert son compteur but (0-4, 88e) sur une remise de Lucas, alors que les Allemands évoluaient à dix après l'expulsion de Spahic (59e). Mardi, le PSG a prouvé qu'il n'avait pas pris Leverkusen à la légère. Cela sera valable pour n'importe qui en Europe.

------------------------------------------------------------------------------------

Yohan Roblin @yohanroblin