Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un quadruplé face à Anderlecht | AFP

Le PSG pour terminer le travail

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain a l’occasion d’assurer définitivement sa qualification en huitièmes de finale de la Ligue des Champions dès ce soir, face au RSC Anderlecht. Deux semaines après la correction infligée à cette même équipe belge (5-0), l’armada parisienne entend bien poursuivre sur sa lancée de trois victoires en autant de rencontres.

Quand on pense que même les supporteurs du kop d’Andelerlecht ont scandé le nom de Zlatan lors du match aller, on imagine que les joueurs de la formation belge se rendent à Paris avec un certain a priori…  "Si on veut éviter une nouvelle déroute, il va falloir mettre un peu le  pied mardi", a estimé le défenseur central Chancel Mbemba. "Il faudra surtout bien défendre", a prévenu de son côté l'entraîneur John Van den Brom.

Ibrahimovic, auteur d’un quadruplé outre-Quévrain, les attend assurément de pied ferme. Ménagé contre Lorient (4-0), le bourreau des Mauves sera bel et bien présent pour le plus grand plaisir des supporteurs français, et belges. Le retour de Thiago Silva absent depuis quelques semaines est également envisagé par l’encadrement du club parisien.

En revanche, Edinson Cavani qui a été touché à la cuisse face aux Merlus, devrait manquer à l’appel. L’international uruguayen doit par ailleurs se préparer pour les matches de barrages de qualification au Mondial-2014 face à la Jordanie.

Le capitaine et le gardien N.1 d'Anderlecht absents

Mais au niveau de l’infirmerie, Anderlecht est bien moins loti. Son capitaine Guillaume  Gillet, a été victime d'une entaille de 20 cm à la jambe droite, et ne sera donc même pas présent sur la fiche de match. De même pour le gardien N.1 Silvio Proto, qui souffre d’une cheville. L’entraîneur du RSCA van den Brom a bien sauvé sa place après une bonne série d’un nul et deux victoires, mais son banc risque de trembler encore pendant 90 minutes. "Quand il faut reconstruire une équipe, ce que je tente de faire, il faut partir de la défense. Celle-ci m'a donné satisfaction ces derniers jours", a-t-il assuré.

Même si le Paris Saint-Germain est fort justement considéré comme le grand favori de cette rencontre, Laurent Blanc devra trouver les mots justes pour motiver ses troupes, et éviter une bien mauvaise surprise, car en football tout reste possible.

Vidéo: Blanc et Matuidi veulent un match sérieux

Romain Bonte