La joie d'Eugénie Le Sommer
la joie des Lyonnaises dont Eugénie Le Sommer | MAXPPP - PQR - LE PROGRES - RICHARD MOUILLAUD

Le PSG obtient le nul à Barcelone, Lyon cartonne face au Slavia

Publié le , modifié le

Les féminines du PSG ont obtenu le match nul (0-0) à Barcelone mercredi en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Même si les Parisiennes ont été assez maladroites alors qu'elles ont eu des occasions, ce résultat reste malgré tout plutôt favorable dans la perspective du match retour. Pour Lyon, l'autre équipe française en lice dans ces quarts de finale, la cause est d'ores et déjà entendue puisque les filles de l'OL ont atomisé les Tchèques du Slavia Prague (9-1).

Les Parisiennes pourront s'en vouloir si elles ne parviennent pas à se qualifier finalement pour les demi-finales, car elles ont eu la possibilité de se mettre en position très favorable sur ce match aller mais elles ont fait preuve d'une inefficacité chronique qui les place dans une certaine circonspections. Car si les filles de Benstiti ont plutôt dominé leur sujet, avec pas moins d'une douzaine de grosses occasions par Cristiane, Mittag, ou Délie notamment, elles ont manqué d’efficacité chronique à l'approche de la surface de réparation barcelonaise. Du coup, pour les filles du Barça, dont le prestige n'a rien à voir avec leurs homologues masculins, et qui n'ont guère l'habitude d'évoluer à ce niveu, il s'agit plutôt d'une sortie réussie. 

Les Lyonnaises totalisent

De leur côté, les Lyonnaises n'ont pas fait dans le détail. Après deux éliminations successives en 8e de finale de la compétition, elles entendaient bien ne pas faire preuve de faiblesse cette saison. Les Tchèques en ont payé le prix. Les joueuses de Gérard Prêcheur ont fait le siège du but des Praguoises pour trouver la solution à neuf reprises. Même si elles ont tout de même failli, parfois peut-être par excès de facilité, elles ont proposé des buts de belle facture, dans un contexte très bon pour le moral. Elles ont rapidement pris le match en mains, et ne l'ont jamais lâché, pour se rassurer face à une équipe certes limitée, mais elles ont surtout su jouer leur football sans calculer en allant au bout de leurs intentions.  

Christian Grégoire