Le PSG jouera Chelsea en quarts

Le PSG jouera Chelsea en quarts

Publié le , modifié le

Le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des Champions a placé le PSG face à l'équipe de Chelsea. Le match aller aura lieu au Parc des Princes (le mercredi 2 avril). Il y aura également un choc inédit sur la scène européenne entre le FC Barcelone et l'Atletico Madrid (aller le mardi 1er avril). Le Real Madrid a eu la "chance" d'hériter du Borussia Dortmund. Dernier quart: Manchester United face au Bayern Munich dans une revanche de la finale 1999.

Eliminé en quarts de finale l'an dernier par le FC Barcelone, le PSG rêve de faire mieux cette année. Et cela passera par deux grosses performances face à Chelsea. Avec le handicap de recevoir au match aller, et donc de se rendre à Stamford Bridge au retour. Un sacré défi pour les Parisiens, face à une formation extrêmement expérimentée. Mais en évitant les gros mastodontes que sont le Bayern, le Real et Barcelone, ils ont évité un quart en forme de finale avant l'heure. La dernière fois que les deux clubs se sont affrontés en Ligue des Champions, c'était en 2004 dans la phase de poules, avec une défaite à l'aller des Parisiens à domicile (3-0) et un nul au retour (0-0).

Mourinho jamais éliminé en quarts

Cet affrontement promet une belle confrontation de techniciens entre Laurent Blanc et José Mourinho. Et le Portugais, qui en est à sa 10e campagne européenne (pour 7 demi-finales et jamais la moindre défaite en quarts) représentera, comme souvent, l'une des clés du match. Avec lui sur le banc, Chelsea n'a perdu qu'une fois à domicile sur la scène européenne (en match à éliminations), contre le FC Barcelone, en 2006. Et il n'a perdu que deux fois à Stamford Bridge, si l'ont ajoute la défaite cette année contre Bâle. C'est dire le défi qui attend Laurent Blanc et ses troupes. Face à une formation très solide, à la tête de laquelle se pose l'un des plus grands techniciens actuels, le PSG n'aura pas la partie facile. Mais ce ne sera pas non plus une mission impossible.

L'affrontement à distance de certaines stars vaudra cher: entre Terry et Thiago Silva, celui entre Hazard et Cavani, sans oublier le duel en milieu de terrain entre deux récupérateurs aux jambes de feu: Matuidi face à Ramires. Et il y aura une confrontation peut-être décisive dans l'optique de la Coupe du monde entre le Parisien Lucas et le Blues Oscar, qui peuvent être en concurrence en Seleçao même s'ils n'occupent pas la même position en club. Et si la logique est respectée du côté de Mourinho, Torres devrait être présent aux avants-postes au Parc des Princes pour tenter de rivaliser avec Ibrahimovic, alors que Eto'o devrait être là à Stamford Bridge pour prendre la suite. En 2009, le Camerounais avait terminé sa carrière barcelonaise pour rejoindre l'Inter pendant que le Suédois faisait le chemin inverse.

MU-Bayern, un choc toujours serré

Ces quarts de finale seront également marqués par un mythique Manchester United - Bayern Munich. Depuis cette extraordinaire finale de Ligue des Champions 1999, conclu par la victoire (2-1) des Anglais grâce à deux buts dans le temps additionnel de Sheringham et Solksjear alors que les Bavarois menaient 1-0 depuis la 6e minute, cette affiche fait toujours frémir. Depuis, les deux clubs se sont croisés trois fois, et pour ce quatrième affrontement, ce sera un troisième quart de finale. En 2001, les Munichois s'en étaient sortis (1-0 à Old Trafford, 2-1 à Munich), tout comme en 2010 (victoire en Bavière 2-1, défaite en Angleterre 3-2). Mais à chaque reprise, le coup est passé tout près. Mais entre une formation de Pep Guardiola, peut-être sacrée dès ce week-end champion d'Allemagne à 8 journées de la fin, et une équipe de David Moyes à la dérive en Premier League, le déséquilibre semble énorme. Le duo Van Persie - Rooney voudra montrer qu'il est à la hauteur de l'actuelle plus grosse machine à gagner, tenante du titre.

Pour la première fois de l'Histoire, le FC Barcelone va croiser le chemin de l'Atlético Madrid. A la lutte avec les Barcelonais et le Real Madrid en championnat, les hommes de Diego Simeone peuvent frapper un grand coup en sortant l'un des favoris pour le titre, dans cet affrontement 100% espagnol. Les trois dernières confrontations entre les deux clubs se sont soldées par des nuls. Mais la ligue des Champions est une compétition à part. Les Madrilènes sont invaincus cette année dans cette épreuve, et le retour à domicile leur offre un petit avantage.

Dans un autre grand match, le Real Madrid affrontera le finaliste 2013 le  Borussia Dortmund qui l'avait éliminé au bout du suspense en demies la saison dernière. Après l'aller gagné 4-1, le Borussia avait souffert à Santiago  Bernabeu (2-0) dans une fin de match épique. C'est la troisième saison de suite que les deux clubs se retrouvent en Ligue des Champions.

Réact​ions

Laurent Blanc (entraîneur du PSG sur le site internet du club): "Chelsea est une équipe que l’on connait, que l’on regarde souvent jouer en championnat, avec des joueurs très connus sur le plan international. On savait que ce tirage au sort nous réserverait une équipe de grand talent, c’est donc Chelsea. On va bien se préparer pour cette double confrontation. On a encore un peu de temps. Recevoir au match retour est un petit avantage pour Chelsea, il faudra donc faire la différence à domicile en étant solide défensivement et en marquant des buts au Parc." 

Andoni Zubizarreta (directeur sportif du  FC Barcelone): "Etant donné les équipes qualifiées, tous les adversaires  étaient très compliqués. Nous n'allons pas découvrir maintenant l'Atletico.  Nous sommes habitués à jouer contre eux et cela peut peser. C'est ce qu'a donné  le tirage et il faut l'accepter. Ce sont les quarts de finale les plus relevés  de l'histoire, et ce seront toutes de grandes confrontations. Ceux qui aiment  le football vont apprécier. Il y a du pour et du contre (dans ce tirage) et  nous tirerons des conclusions après les quarts."

Emilio Butragueno (directeur des  relations institutionnelles du Real Madrid, au micro de Canal+ Espagne): "On ne  sait jamais. En apparence, il y avait dans le chapeau des adversaires plus  difficiles, et le rendement du Borussia n'est pas celui de l'an dernier, mais  nous devrons faire très attention. De plus, le match retour est à Dortmund et  leur stade dégage une magie spéciale, avec des supporteurs qui poussent  beaucoup leur équipe. Nous devrons nous rendre chez eux avec un bon résultat à  l'aller. Nous devrons démontrer que nous pouvons les battre. La saison passée,  nous avons joué quatre fois contre eux et ils se sont montrés très forts. (Sur  la suspension de l'attaquant du Borussia Robert Lewandowski à l'aller): C'est  un joueur fondamental pour leur attaque, et son absence devrait affecter  négativement leur jeu".

Matthias Sammer (directeur sportif du  Bayern Munich): "C'est un tirage très attractif contre un adversaire qui lutte  pour trouver la stabilité tant en championnat qu'en Ligue des champions.  Manchester a montré qu'il était capable de grandes choses. C'est donc  nécessaire d'agir avec respect. Dans de bons jours, Manchester reste capable de  jouer au plus haut niveau. A nous de nous assurer qu'ils n'aient pas deux bons  jours. C'est faisable mais dangereux".

Jürgen Klopp (entraîneur de Dortmund):  "C'est un bon tirage. Quand on obtient coup sur coup sa place dans les 8  meilleurs européens, il faut s'attendre à ce que de telles confrontations se  répètent. Ce seront deux matches très attractifs. On se réjouit de ce défi et  on fera tout pour saisir notre petite chance. Le fait de jouer d'abord à Madrid  pourrait être un avantage. Ce n'est certainement pas l'heure de hisser le  drapeau blanc".

Programme

Aller 1er avril - Retour le 8 avril
Barcelone - Atlético Madrid
Manchester United - Bayern Munich

Aller le 2 avril - Retour le 9 avril
Real Madrid - Borussia Dortmund
PSG - Chelsea 
 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze