Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin veut terminer la Ligue des champions au plus tard le 3 août

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Aleksander Ceferin, président de l'UEFA
Aleksander Ceferin, président de l'UEFA | Robin VAN LONKHUIJSEN / ANP / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un entretien accordé ce samedi à la chaîne allemande ZDF, le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, a confié que la Ligue des champions devrait se terminer au plus tard le 3 août. Alors que toutes les compétitions de football sont suspendues en raison de l'épidémie de coronavirus, le dirigeant a également précisé que plusieurs modifications pourraient être apportées au format de la compétition pour en faciliter l'aboutissement. Aleksander Ceferin a d'ailleurs sous-entendu que la Ligue des champions pourrait ne pas aller à son terme.

"Le 3 août, la Ligue des champions devra être terminée". Dans un entretien accordé ce samedi à la chaîne allemande ZDF, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a apporté quelques clarifications à propos du calendrier du football européen. Alors que l'ensemble des compétitions de football est pour l'instant suspendu en raison de l'épidémie de coronavirus, le dirigeant de l'instance européenne a tenu à préciser quels étaient les plans de l'UEFA alors qu'aucune date de reprise n'est encore envisagée.

"Nous avons plusieurs plans différents pour reprendre la Ligue des champions et la Ligue Europa en mai, en juin ou en juillet, voire même si nous ne reprenons pas", a précisé Aleksander Ceferin au micro de la chaîne allemande. "Si les autorités ne nous permettent pas de jouer, nous ne jouerons pas. Nous dépendons des gouvernements nationaux." Les compétitions entre clubs européens pourraient donc ne pas reprendre cette saison. En revanche, si elles venaient à se poursuivre, de légères modifications pourraient être apportées pour des questions de calendrier.

Troquer les matches aller-retour contre des matches simples ?

"Nous pourrions jouer avec le système actuel (des matches aller-retour, ndlr), ou jouer avec un seul match, avec un tirage au sort pour déterminer où on joue, à domicile, à l'extérieur ou sur un terrain neutre", a expliqué le président de l'UEFA, qui a demandé de la flexibilité de la part des championnats nationaux : "Nous allons devoir jouer aux mêmes dates et aux mêmes horaires que les championnats, ils vont devoir être flexibles."

à voir aussi L'UEFA menace d'exclusion européenne les championnats qui n'iraient pas à leur terme L'UEFA menace d'exclusion européenne les championnats qui n'iraient pas à leur terme

Aleksander Ceferin a également précisé que le mieux serait de "jouer les matches à huis-clos et de les regarder à la télévision", défendant qu'une reprise des compétitions sportives serait une bonne chose, car "le sport apporte de l'énergie, nous en avons besoin", avant de préciser : "La seule mauvaise décision serait de jouer alors que la santé des joueurs, des supporters et des arbitres n'est pas assurée. Mais si il n'y a pas de danger pour la santé, je ne vois pas de problème."

Concernant la décision de la Belgique de mettre un terme à son championnat de manière prématurée et donc de ne pas reprendre la compétition, Aleksander Ceferin l'a regrettée : "Je ne vois pas pourquoi ils se sont précipités. Ils auraient pu attendre la fin du mois d'avril et décider après. Nous devons décider ensemble, en étant unis et montrer de la solidarité." Alors que l'UEFA a demandé aux championnats nationaux de ne pas imiter le choix de la Belgique, son président a précisé lors de cet entretien que les clubs de la Jupiler Pro League pourraient donc subir les sanctions prévues : "Ils risquent d'être suspendus des prochaines Coupes d'Europe."

à voir aussi La Ligue belge de foot siffle la fin de la saison La Ligue belge de foot siffle la fin de la saison