demis C1
De gauche à droite, Cristiano Ronaldo (Real Madrid), Antoine Griezmann (Atletico Madrid) et Gianluigi Buffon (Juventus Turin) se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions où ils pourraient croiser la route de l'AS Monaco. | AFP

Le duo madrilène et l'imperméable Juventus : Monaco aura fort à faire en demi-finales de la C1 !

Publié le , modifié le

L'AS Monaco s'est qualifiée ce mercredi pour les demi-finales de la Ligue des Champions aux dépens du Borussia Dortmund (3-2, 3-1). Le club du Rocher est le premier représentant français à atteindre ce stade de la compétition depuis Lyon en 2010. Mais c'est maintenant que le plus dur commence pour les Monégasques ! Que ce soit un Real Madrid inarrêtable, une Juventus Turin infranchissable ou un Atletico Madrid inusable, l'ASM devra réaliser un exploit pour se retrouver en finale de l'épreuve le 3 juin prochain à Cardiff. Tirage au sort des demi-finales ce vendredi (12h) à Nyon, en Suisse.

Le Real Madrid : cet habitué en pleine confiance avec Ronaldo

Sept demi-finales consécutives ! Depuis la saison 2010-2011, le Real Madrid s'est toujours invité dans le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes de clubs. Logique pour cette institution 11 fois vainqueur de la Ligue des Champions, qui a même remporté deux des trois dernières éditions. Cette saison, les Merengue sont habités d'une confiance exceptionnelle sous la houlette de Zinédine Zidane. Même si leur double succès face au Bayern Munich au tour précédent a été entachée de plusieurs erreurs d'arbitrage, les partenaires de Cristiano Ronaldo restent invaincus en dix rencontres disputées au cours de cette édition. Le quadruple Ballon d'Or a d'ailleurs tardé à se montrer décisif pour son équipe mais son réveil a foudroyé le Bayern. Avec sept buts, dont cinq inscrits lors de la double confrontation face aux Allemands, le Portugais semble enfin lancé. Il faudra se montrer très costaud pour sortir le tenant du titre madrilène qui ne s'est plus fait éliminer dans une rencontre à élimination directe depuis son échec face à la Juventus Turin (1-2, 1-1) en demi-finales de l'édition 2014-2015...   

La Juventus Turin, ce rempart à l'italienne infranchissable

Le légendaire gardien, Gianluigi Buffon, et les deux rocs de la charnière centrale, Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini... Quand ces trois hommes-là sont sur le terrain, la Juventus Turin est un véritable coffre-fort, un verrou incassable. Depuis le début de la saison, les Bianconeri n'ont encaissé que deux buts en Ligue des Champions ! Un privilège qui est revenu à Lyon et au FC Séville en phase de groupes. Depuis le début du tableau final, c'est donc porte close côté turinois. Ni Porto (2-0, 1-0), ni le Barça (3-0, 0-0), malgré sa flamboyante MSN (Messi-Suarez-Neymar), n'ont fait trembler les filets italiens. Gianluigi Buffon n'a donc plus encaissé de buts depuis 531 minutes ! Un chiffre qui a de quoi faire peur, allié au potentiel offensif d'une équipe qui compte dans ses rangs un goleador de la trempe de Gonzalo Higuain (30 buts en 49 matchs cette saison) et la future star du football mondial, le gaucher argentin Paulo Dybala (23 ans). Nul doute qu'aucune équipe n'a envie de croiser la route de cette imperméable Juve... Et encore moins l'AS Monaco, éliminée par le club italien en quarts de finale il y a deux ans (1-0, 0-0).

L'Atletico Madrid : ce clône si imprévisible et terriblement efficace 

C'est peut-être l'adversaire qui fait le moins peur, et pourtant ! L'Atletico Madrid vient de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des Champions pour la troisième fois lors des quatre dernières éditions. Une statistique révélatrice de la présence régulière au haut niveau des joueurs de Diego Simeone. Si le titre suprême leur échappe toujours (deux défaites en finale face au voisin du Real en 2014 et 2016), les Colchoneros semblent être encore et toujours plus matures dans leur manière de jouer au gré des saisons qui s'écoulent. Dans le sillage d'Antoine Griezmann (5 buts en C1), les Madrilènes adoptent un plan de jeu qui possède d'énormes similitudes avec celui de l'AS Monaco : attaques rapides et efficacité redoutable à la récupération du ballon. Deux atouts maîtres pour des équipes qui brillent plus grâce à un collectif homogène prenant aisément le dessus sur les différentes individualités. Un Monaco-Atletico serait la promesse d'un match d'une dimension tactique sans précédent pour le club de la Principauté. Un duel entre Leonardo Jardim et Diego Simeone qui mettrait aux prises deux entraîneurs avec une certaine philosophie du football...      

Fabien Mariaux