Franck Ribery Bayern
Franck Ribery, Kingsley Coman et David Alaba suite à la qualification face à la Juventus. | TOBIAS SCHWARZ / AFP

Le Benfica ose y croire face au Bayern

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich reçoit ce soir (20h45) le Benfica Lisbonne en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Sur le papier, les Bavarois partent favoris mais la réalité du terrain réserve parfois de grosses surprises. Avec une équipe de qualité, l'équipe portugaise est capable d'embêter l'ogre bavarois.

C'est un match entre deux leaders que s'apprête à accueillir ce soir l'Allianz Arena. Munichois et Lisboètes dominent chacun leur championnat avec cinq points d'avance sur leur dauphin à six journées de la fin. Si le titre national semble leur tendre les bras, celui de champion d'Europe est encore un peu loin. Pour l'heure, c'est une place dans le dernier carré que vont se disputer les deux formations dans ce quart de finale aller. Revue des forces en présence.

Le Bayern en confiance

Sur une série de trois victoires consécutives en championnat, le Bayern Munich est en pleine confiance avant le match de ce soir. Les Munichois se sont imposés 1-0 ce week-end face à Francfort grâce à un but somptueux de Franck Ribery.

Après une année 2015 émaillée de nombreuses blessures, le Français, qui va fêter ses 33 ans jeudi, est aujourd'hui en pleine forme. "Je suis de nouveau important pour l'équipe sur le terrain, pour les fans, pour le Bayern ", s'est-il réjoui faisant ainsi taire "tous ceux qui ne croyaient pas en mon retour, en la possibilité de retrouver aussi vite mon niveau."

Autre Français attendu sur le terrain : Kingsley Coman, ménagé ce week-end par Guardiola pour le match de Bundesliga. Le technicien espagnol nourrit certainement l'espoir que le néo-Bleu de 19 ans soit au niveau de sa prestation contre la Juve, lorsqu'il avait largement contribué au retour renversant des Bavarois pour se qualifier (4-2) lors de la prolongation.

Avec Ribéry et Coman en forme européenne et Thiago Alcantara sur la pente ascendante, le Bayern enregistre également le retour de blessure de Javi Martinez dans une charnière centrale diminuée physiquement par les absences de Boateng et Badstuber. Pour Guardiola, iil faudra cependant "une bien meilleure prestation" que celle contre Francfort pour se jouer de Benfica. "Tout le monde est confiant en Allemagne mais ce sera difficile d'entrer en demi-finales", a-t-il insisté.

Benfica peut y croire

Du côté de Lisbonne, la jauge de confiance est aussi au beau fixe. Tombeurs du Zénith Saint-Pétersboug en huitèmes, les Lisboètes n'ont concédé que deux défaites depuis la phase de poules européennes et encaissé quatre buts en huit matches. Les joueurs de Rui Vitoria se sont d'ailleurs illustrés ce week-end en s'imposant 5-1 face à Braga grâce notamment à un but de leur attaquant brésilien Jonas, son 30e cette saison en championnat. Les Bavarois sont prévenus.