Bastian Schweinsteiger
Bastian Schweinsteiger, le milieu de terrain du Bayern Munich | AFP - ODD ANDERSEN

Le Bayern se méfie de Messi et des cartons

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich est à 90 minutes d'une deuxième finale de Ligue des Champions consécutives. Après son éclatante victoire 4-0 contre le Barca au match aller, l'équipe allemande est en excellente position, même si elle n'est "pas encore entrée" en finale selon son milieu de terrain Bastian Schweinsteiger. Si les Bavarois veulent éviter les cartons, ils se méfieront aussi de Messi. "On va voir un autre Messi mercredi" a prévenu Thomas Muller.

A la veille de la demi-finale retour de Ligue des Champions entre le FC Barcelone et le Bayern Munich, la confiance est clairement du côté bavarois. "Je vois comment on s'entraîne et comment on joue. On est en pleine forme". De quoi aborder sereinement ce rendez-vous. "On a ouvert la porte mais on n'est pas encore entré", a déclaré  Schweinsteiger en conférence de presse, faisant référence à la gifle infligée au match aller aux Catalans (4-0). Pas d'euphorie toutefois chez le milieu de terrain qui, à l'instar de ses partenaires, se méfie de la réaction d'un Barca blessé et humilié.

Sans reprendre les mêmes mot que Franz Beckenbauer, le président d'honneur du Bayern qui depuis s'est excusé pour ses propos, le milieu de terrain sait que "ce sera dur mercredi". "Peu d'équipes peuvent résister au Barça ici. On sait  qu'ils ont beaucoup d'orgueil et il faudra être concentré comme à l'aller", a-t-il précisé. "La différence s'est faite physiquement et mentalement. On a profité des coups de pied arrêtés, de notre taille. Et si le Barça a eu peu d'occasions, c'est grâce à la qualité de notre travail défensif", a expliqué son coéquipier Thomas Muller.

Après le carton, éviter les cartons

Au Camp Nou, le Bayern n'a a priori rien à craindre. Si ce n'est la menace des cartons. Six joueurs bavarois (Lahm, Martinez, Luiz Gustavo, Gomez, Dante et "Schweini" lui-même) seront, en cas d'avertissement mercredi soir (et de qualification), privés de finale à Wembley à la fin du mois de mai. Une donnée qui ne va pas changer l'approche munichoise si l'on en croit le milieu de terrain. "On va aborder le match normalement, de la même façon ou presque que  d'habitude. Il ne faudra pas faire de fautes évitables mais jouer les duels", a-t-il prévenu. Les deux milieux de terrain, "Schweini" et Muller, savent que le Barça  est "capable de faire de grandes choses" ou "peut faire mal si on n'est pas présent".

Messi attendu

Les grandes choses dont parle "Schweini", Messi est capable de les faire. Le même qui a traversé le match aller comme un fantôme. Ce qui inquiète Thomas Muller, qui sait que l'Argentin répondra présent cette fois-ci : "Au match aller, on ne l'a presque pas vu. C'est notre mérite même si on  sait qu'il était limité par une blessure. On va voir un autre Messi mercredi,  même si on espère que non. Je pense qu'on aura plus de travail que la dernière  fois avec lui". "Messi est un repère pour eux. C'est un joueur qui marque 50 buts dans la  saison", a-t-il ajouté. Ce but à l'extérieur, que le Barca a été incapable de marquer sur la pelouse du Bayern, pourrait tout changer si les Allemands y parvenaient. "Ce sera dur pour les Espagnols", a souligné le milieu de terrain bavarois.

Vidéo: l'arrivée des joueurs du Bayern à Barcelone

Voir la video