Franck Ribéry
Franck Ribéry buteur avec le Bayern | AFP - CHRISTOF STACHE

Le Bayern et Porto accompagnent le PSG, le Barça, le Real et Dortmund en 8e

Publié le , modifié le

Après avoir gagné (7-1) à l'aller à Rome, le Bayern Munich a a poursuivi son sans-faute en dominant encore l'AS Roma (2-0) à Munich, lors de la 4e journée de la Ligue des Champions. En perdant à domicile contre le CSKA Moscou (2-1), Manchester City se complique la tâche dans ce groupe E. Porto jouera, comme le Bayern, en 8e de finale après une troisième victoire, sur le terrain de l'Athletic Bilbao (2-0), dans le groupe H où le BATE Borisov, laminé à Porto (6-0), a cette fois pris la marée contre le Chaktior (5-0). Chelsea a été incapable de s'imposer à Maribor (1-1) dans le groupe G.

Le Bayern Munich était favori de son groupe. Après avoir passé sept buts à la défense romaine voici quinze jours au stade olympique, la tendance s'était accentuée. Les hommes de Ppe Guardiola l'ont confirmé en remportant leur quatrième victoire dans cette compétition. Les Romains n'ont pas réussi à créer l'exploit à l'Allianz Arena. En première période, sur un beau centre en retrait d'Alaba, c'est Franck Ribéry qui trouvait le chemin des filets. Plus à leur aise qu'au match aller, les hommes de Rudi Garcia subissaient néanmoins la domination d'une formation allemande sûre de sa force. A la 64e minute, Gotze a doublé la mise, sur une passe lumineuse de Lewandowski, pour mener son équipe à un succès serein (2-0). 

Après ces premières minutes agressives, les Romains ont peu à peu reculé,  pris dans la nasse d'un Bayern rapidement étouffant de supériorité physique. L'entraîneur Rudi Garcia avait choisi d'abandonner son système en 4-4-3  pour une formation plus défensive en 4-4-2, sans Pjanic ni Gervinho, avec  l'idée de procéder en contre pour éventuellement se procurer des occasions. Il n'y en a quasiment pas eu.

Nouvelle désillusion des Citizens

Il n'en va pas de même à Manchester City. Les hommes de Manuel Pellegrini recevaient pourtant le CSKA Moscou dans leur antre. Ils se savaient dans l'obligation de gagner leur premier match de la saison dans cette compétition, après deux nuls  contre Rome et à Moscou. Mais ils ont perdu. Et ils pourraient bien, une année de plus, tomber de très haut sur la scène europénne. Alors que leur moral avait été regonflé par leur victoire dimanche contre  United dans le derby (1-0) après deux défaites, les Anglais, encore très  faibles derrière, ont pourtant été cueillis à froid par un adversaire réaliste  qui s'est ingénié à exploiter les bévues de Clichy. Une main involontaire du Français a ainsi débouché sur une tête de Doumbia  sur coup franc (2e), puis sa mauvaise relance a permis à l'Ivoirien de marquer son 10e but en 13 matches de C1 (34e), dont la moitié contre les Citizens. 

Pas même l'égalisation temporaire de Touré, fautif sur l'ouverture du score  mais brillant sur coup-franc (8e), n'a remis les pendules à l'heure dans  l'équipe de Pellegrini. Tétanisés en deuxième période, les Anglais ont été gagnés par le doute, et la fragilité, débouchant sur deux expulsions: Fernandinho (70e et Touré (81e). Ce n'était pas le jour de City, puisque l'arbitre a oublié de donner un deuxième avertissement à Wernbloom, sortant le jaune pour son coéquipier Ignashevitch (78e). Le CSKA s'est plus que jamais relancé pour les 8e de finale, que Manchester voit s'éloigner, avant de recevoir le Bayern puis d'aller à Rome.

Les occasions ratées de Hazard

Après les défaites de Liverpool au Real (1-0) et le nul d'Arsenal à domicile contre Anderlecht (3-3) mardi, ce n'était décidément pas la semaine des clubs anglais. Chelsea, leader du groupe G, pouvait valider son billet pour les 8e, en allant à Maribor. Mais les Blues, brouillons dans la construction et peu réalistes devant le but, se sont contentés d'un nul (1-1). La victoire (6-0) de l'aller à Stamford Bridge semble bien loin. En 2e période, les Slovènes ouvraient le score sur une belle frappe enroulée de Ibraimi (50e), qui avait déjà failli le faire en début de match. Sur  un coup de pied arrêté, Nemanja Matic a remis les deux équipes à égalité à la  73e minute, et Eden Hazard aurait pu donner une victoire heureuse. Mais ses deux tentatives ont trouvé le portier adverse sur le chemin, tout comme son penalty (mal tiré) à la 86e minute. 

Du coup, le Sporting Lisbonne, vainqueur de Schalke 04 (4-2), conserve des espoirs de qualification, comme les Allemands, qui restent néanmoins les mieux placés. Un but contre son camp de Slimani (17e) avait permis aux coéquipiers de Huntelaar d'ouvrir le score, mais Naby Sarr égalisait de la tête sur un coup franc (26e). Le Sporting parvenait logiquement à prendre l'avantage grâce une surprenante frappe croisée du gauche de Jefferson (52e, 2-1). Oublié au  deuxième poteau après un bon travail sur la droite de Carrillo, Nani faisait le  break (72e, 3-1). Aogo réduisait l'écart (88e, 3-2) mais l'attaquant algérien Slimani avait  le temps de se racheter et fixer le score final au bout d'un contre solitaire  (90+1, 4-2).