Le Barça lessive l'Ajax

Le Barça lessive l'Ajax

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone a dominé l'Ajax Amsterdam dans le Groupe F lors de la 3e journée de la Ligue des Champions (3-1). Grâce à ce succès, et des buts signés des inévitables Neymar et Messi avant une ultime réalisation de Sandro, les Catalans restent au contact du PSG, vainqueur in extremis à Nicosie (0-1).

Entre les deux plus célèbres 4-3-3 de l'histoire, celui du Barça a prévalu. Même privé de Busquets et Mathieu, laissés au repos, le club catalan dispose de ressources dont ne dispose plus l'Ajax. Parfois insolent d'aisance face à des Lanciers inoffensifs, les Barcelonais ont préparé au mieux leur rendez-vous avec le Real Madrid pour le traditionnel Clasico. Mais avant de penser au choc de la Liga, il fallait se relancer dans cette Ligue des Champions après un début timide face à l'Apoel (1-0) et la défaite à Paris (3-2).

Les hommes de Luis Enrique n'ont pas eu le temps de douter puisque la première occasion était la bonne pour les Blaugrana. Comme si souvent depuis le début de la saison, Lionel Messi se muait en passeur pour servir Neymar qui enroulait une frappe croisée pour ouvrir le score (1-0, 7e). Puis l'Argentin, après un premier tir trop enlevé (11e), retrouvait son habituel costume de buteur pour convertir habilement une ouverture d'Iniesta (2-0, 24e). Après onze rencontres cette saison, l'Argentin comptabilisait désormais onze buts et onze passes décisives. Impérial, le Barça déroulait jusqu'à la pause qu'il aurait pu rejoindre avec un troisième but d'avance si le poteau n'avait pas repoussé la frappe de Pedro (29e) et si un réflexe de Cillessen n'avait pas détourné la tentative piquée d'Iniesta après une incroyable percée plein champs (39e).

Messi et Neymar préservés

La seconde période, une fois le score sécurisé, s'avérait moins trépignante. Messi assurait bien le spectacle par un but annulé pour hors-jeu (50e) puis par un slalom enchaîné par une frappe petit filet (52e) mais le score ne bougeait pas. La plus grosse opportunité pour les Amstellodamois était finalement à mettre au compte du toujours fébrile Piqué dont la relance dévissée était toute proche de tromper Ter Stegen (64e). Messi et Neymar sortis autour de l'heure de jeu pour s'économiser en vue de l'affrontement contre le Real, le jeu barcelonais perdait une bonne parti de son éclat. Et comme la défense étalait encore quelques largesses inquiétantes permettant même aux hommes de Frank De Boer de réduire le score par El Ghazi (2-1, 88e), tout n'était encore parfait au royaume blaugrana. Heureusement pour le moral, le jeune Sandro venait apporter la touche finale à la victoire catalane grâce à une belle frappe croisée (3-1, 90e)

Julien Lamotte