Leo Messi
Leo Messi vous remercie | JOSEP LAGO / AFP

Le Barça, c'est Messi

Publié le , modifié le

Sans Leo Messi resté sur le banc, le Barça a balbutié son football 62 minutes durant. Son quadruple Ballon d'Or sur la pelouse, le club catalan a retrouvé de la vigueur et a pu égaliser sur une de ses initiatives. L'aura de l'Argentin sur le groupe catalan dépasse le cadre du football.

Le Barça a essayé de se convaincre du contraire. Pourtant, force est de constater que sans Messi, le quadruple vainqueur de la Ligue des champions n'est pas le même. Buteur à l'aller pour réveiller des Blaugrana léthargiques, l'Argentin a déclenché l'action du but égalisateur ce mercredi soir au Camp Nou. Entré en jeu à la 62e minute, le quadruple Ballon d'Or a donné le tournis à Verratti et Thiago Motta pour servir David Villa dans la surface de réparation. L'attaquant espagnol a remis en retrait pour Pedro dont la frappe du gauche a fait trembler les filets d'un Sirigu impuissant (71e). En moins de dix minutes, les Catalans avaient montré plus qu'en une heure.

Iniesta : "Il est indispensable et unique"

Sur le banc au coup d'envoi, "La Pulga" avait des fourmis dans les jambes et se rongeait les ongles devant la prestation peu convaincante de ses coéquipiers. L'ouverture du score de Pastore (50e) a poussé Vilanova à lancer son arme fatale et ses 59 buts inscrits en 77 matches de Ligue des champions. "C'est le numéro un, il est indispensable et unique", reconnaissait Andrès Iniesta en conférence de presse avant la rencontre.

Touché à la cuisse droite à la mi-temps du match aller, Lionel Messi a concentré toutes les attentions sur sa personne avant le retour. Sa blessure a sûrement donné du courage au club de la capitale, à qui les antécédents de son adversaire dans la compétition et les chiffres donnaient peu de chances. "S'il ne peut pas jouer, cela aura un effet sur l'équipe, c'est une évidence, puisqu'il s'agit du meilleur joueur du monde", avait prophétisé Jordi Roura, l'adjoint de Tito Vilanova. Sans les transfigurer, le capitaine de la sélection argentine a rassuré ses partenaires une fois présent sur la pelouse du Camp Nou. Busquets a retrouvé son jeu long, Pedro et David Villa leur tranchant. Infranchissable jusque-là, Thiago Silva a dû s'incliner, concédant un carton jaune à la 86e minute sur une accélération du gaucher.

Messi guide le Barça

Souvent raillé pour son manque de charisme, Messi possède une aura incroyable sur le club vingt et une fois champion d'Espagne. Devenu titulaire régulier en Catalogne lors de la saison 2006-2007, le natif de Rosario a mené six fois son équipe en demi-finale de C1 depuis, ramenant deux Coupes aux grandes oreilles sur les ramblas. Auteur de 29 buts (15 en 8e de finale, 10 en quart, 2 en demie, 2 en finale) en phase finale de Ligue des champions, le sud-américain de 25 ans aime montrer le bout de son nez dans les matches décisifs. Nommé quatre fois meilleur joueur du monde, El Diez a assumé son statut. Ceux qui pensent que Messi n'est rien sans le Barça peuvent ce soir retourner l'équation. Qu'est donc le Barça sans Messi? Cette saison, plus grand-chose. Même sur une jambe, l'Argentin en est le guide.

Vidéo: la réaction d' Ancelotti après le match

Voir la video

Jerome Carrere