Diego Costa Atletico Madrid
Diego Costa (Atletico Madrid). | JAVIER SORIANO / AFP

L’Atletico Madrid sort l’AC Milan

Publié le , modifié le

L’Atletico Madrid s’est logiquement qualifié ce mardi pour les quarts de finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 1997. Les Colchoneros ont battu l’AC Milan 4-1 après avoir déjà remporté le match aller en Italie (1-0). Des buts de Diego Costa (3e et 85e), Arda Turan (40e) et Raul Garcia (70e) ont fait la différence malgré l’égalisation temporaire signée Kaka (27e). Le Bayern (1-1 contre Arsenal) a également validé son ticket.

L’Atletico ouvrait la marque dès la 3e minute grâce à l’inévitable Diego Costa, auteur de son 6e but dans la compétition. L’attaquant d’origine brésilienne reprenait de près et du pointu un bon centre signé Koke après un excellent travail de Gabi qui avait subtilisé le ballon à Essien sur le côté gauche (1-0).

Kaka entretient l'espoir

A la 9e minute, un nouveau frisson passait dans la défense milanaise, la reprise de Diego Godin sur le centre du remuant Gabi frôlant le poteau d’Abbiati. L’AC Milan était contraint de défendre face à des Espagnols imprimant leur rythme devant les 55 000 spectateurs –ravis- du stade Vicente-Calderon. Les Italiens réagissaient à la 24e sur une action bien construite où ils réussissaient à faire tourner le cuir avant de trouver Mario Balotelli dans la surface adverse, mais l’international azzuro se montrait moins prompt que la charnière centrale madrilène.

Trois minutes plus tard, les Rossoneri trouvaient la faille dans la cuirasse adverse : sur un centre venu de la droite d’Andrea Poli consécutif à une belle passe de Balotelli, Kaka rabattait sa tête à bout portant pour tromper Courtois avec la complicité involontaire de la cuisse de Juanfran déviant le ballon (1-1). Le Ballon d’Or brésilien venait d’inscrire son 30e but en Ligue des champions, et Milan n’était plus qu’à un but de la qualification.

Rami malheureux

Un peu sonnés, les Colchoneros mettaient quelques minutes à retrouver leurs esprits. Puis les hommes de Diego Simeone parvenaient à reprendre l’avantage peu avant la pause : Arda Turan, situé à une vingtaine de mètres dans l’axe, reprenait en demi-volée une belle remise de la poitrine signée Raul Garcia pour tromper Abbiati grâce à la déviation malencontreuse de Rami, pas veinard (2-1, 41e). Dans la foulée, l’Atleti manquait le but du KO. Sur un centre de Juanfran venu de la droite, Raul Garcia tentait un ciseau retourné audacieux qui frôlait la cage italienne. Les deux formations regagnaient les vestiaires sur ce court avantage en faveur des locaux.

Les Madrilènes déroulent

Dès l’entame de la seconde période, les Matelassiers rataient le troisième but : suite à un corner milanais, le contre était fulgurant et Diego Costa lançait Gabi en profondeur. Le tir puissant des 20 m du milieu espagnol touchait la barre transversale d’Abbiati (48e). Milan répondait par un coup-franc détourné de Balotelli qui passait au dessus (60e).

Mais l’Atletico tuait le suspense à 20 minutes du terme : suite à un coup-franc aux 30 mètres, Raul Garcia se détendait au dessus de Nigel De Jong pour placer une tête piquée imparable dans le petit filet intérieur (3-1, 71e). Et comme les Rouge et Noir rataient la réduction du score immédiatement derrière, Robinho trouvant la barre, la messe était dite. L’ultime but de Diego Costa, d’une belle frappe croisée, ne faisait qu’alourdir le score (4-1, 85e) pour la 16e victoire à domicile des Madrilènes lors de leurs 17 dernières rencontres.

Grégory Jouin @GregoryJouin