Atlético Madrid joie Chelsea
La joie de l'Atlético Madrid sur la pelouse de Chelsea | GLYN KIRK / AFP

L'Atlético Madrid en finale de la C1

Publié le , modifié le

Le finale de la Ligue des champions sera 100 % madrilène. L'Atlético a rejoint le Real en se qualifiant mercredi sur la pelouse de Chelsea. Malgré l'ouverture du score de Torres, les Colchoneros se sont imposés 3-1 et sont en course pour un fabuleux doublé C1-Liga.

Le beau jeu pris en étau, on a bien failli s'ennuyer à Stamford Bridge. Il y avait comme des effluves du gaz soporifique qui avait sévi la semaine dernière à Madrid. Au coup d'envoi, les deux équipes avaient repris leur position dans les tranchées, bien en place pour une bataille surtout tactique. Frileux à l'aller, les deux coaches s'étaient légèrement découverts pour faire la différence. Attention, rien de bling-bling avec chemise ouverte comme Diego Maradona dans les tribunes. Aussitôt un bouton retiré, les Bleues comme les Colchoneros se rhabillaient, ne laissant entrevoir qu'une toute petite partie de ses charmes. L'Atlético avait frôlé l'exploit sur un centre tir de Koke sur la barre (4e). La symétrie était presque parfaite avec un Chelsea timide qui n'avait inquiété Courtois que sur un ciseau de David Luiz (23e).

Enfin des buts !

Sans réelle prise de risque, il fallait de la vitesse pour éclater un des deux blocs. Sur un coup de génie de Willian qui éliminait deux joueurs, Azpilicueta jaillissait pour centrer en première intention. A l'entrée de la surface, Torres reprenait sans contrôle. Dévié par un défenseur espagnol, son ballon trompait Courtois (1-0, 36e). Il avait fallu attendre 126 minutes pour voir le premier but de cette double-confrontation. Une vanne s'était ouverte puisque le tableau d'affichage bougeait seulement huit minutes plus tard. A l'arrivée d'une séquence de 13 passes, c'est l'Atlético qui égalisait. Tiago avait trouvé Juanfran au 2e poteau. Le latéral madrilène centrait fort dans la surface. Terry et Cole passaient au travers. Pas Adrian Lopez qui marquait de près (1-1, 44e).

Enfin du jeu !

Forcément, la partie se débridait puisque les Londoniens devaient marquer pour défier le Real Madrid en finale à Lisbonne. C'est pourtant Arda Turan qui manquait de doubler le score devant une défense absente (47e). Ce n'était que partie remise. Tout juste entré en jeu, Samuel Eto'o commettait l'irréparable en accrochant Diego Costa dans la surface de réparation. L'attaquant espagnol se faisait justice lui-même et transformait le penalty (1-2, 60e). Chelsea avait tenté de réagir par Cahill (53e) et David Luiz d'une tête sur le poteau (64e) mais le cœur n'y était plus. Courtois, le portier belge faisait très mal au club qui le prête à Madrid. Les Colchoneros continuaient eux d'avancer. Libérés d'un poids, ils développaient le jeu attrayant qu'on leur connaît en Liga. Et sur un nouveau centre de Juanfran, Arda Turan marquait après un "une-deux" avec la barre transversale (1-3, 72e). Plus joueur et plus réaliste, l'Atlético méritait sa qualification. 2014 pourrait être un cru exceptionnel pour les Madrilènes qui sont leaders en Liga. Même en C1, Un Madrid peut en cacher en autre.

Réactions

Jose Mourinho (entraîneur de Chelsea, au  micro de Sky): "Une minute en 2e période a suffi pour décider de l'issue de  tout. Une minute lors de laquelle le gardien de l'Atletico a fait un impossible  arrêt sur une tête de Terry avant ce penalty qui tue la rencontre. Ensuite, une  seule équipe a eu le moral, sachant qu'avec 30 minutes restant à jouer ils  avaient le contrôle. Les 60 minutes précédentes, c'est nous qui avions contrôlé  mais les demi-finales de la C1 et les matches importants sont faits de ces  petits détails. Félicitations à l'Atletico parce que c'est une bonne équipe et  ce qu'ils font en Liga est fantastique. Je ne peux pas critiquer un groupe de  joueurs qui a tout essayé. On a des problèmes de blessures, de suspensions et  des joueurs qui ne peuvent pas jouer. Je suis déçu de perdre mais je suis fier  d'eux. Je préfère dire que l'on a tout donné et que si on avait mené 2-1 on  aurait fini devant. La saison prochaine sera meilleure que celle-ci, c'est  notre objectif. Nos jeunes joueurs seront meilleurs".

Tiago (Atletico Madrid, au micro de Sky):  "C'est un rêve. On a un bel état d'esprit, on est une grande équipe. On  travaille ensemble. Maintenant on est en finale et le rêve peut devenir  réalité. Ce n'est jamais facile de jouer ici, on le savait. Mais on savait  aussi que Chelsea devrait jouer plus. On savait aussi qu'on est bons en  déplacement. Après notre égalisation, Chelsea a un peu baissé pied. Nous, on a  pris confiance et on est là. On sait que le Real est une équipe fantastique,  avec de grands joueurs. Ils peuvent le gagner sur une action. Mais l'an passé,  on a gagné la Coupe d'Espagne dans leur stade alors on a confiance en nous".

Xavier Richard @littletwitman