L'Atletico Madrid dompte le Milan AC

L'Atletico Madrid dompte le Milan AC

Publié le , modifié le

L'Atletico Madrid a réalisé une bonne opération en s'imposant 1-0 sur le terrain du Milan AC, lors du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. C'est sur une tête de Diego Costa (83e), suite à un corner, que les Espagnols ont réussi à faire la différence.

Déjà éliminé de la Coupe d'Italie et 10e en Serie A, le Milan risque de perdre son dernier objectif de la saison, celui qui tient le plus à coeur au septuple vainqueur de l'épreuve. Pourtant, le Milan a sorti sa meilleure mi-temps  de la saison contre les "Colchoneros", à l'image du Marocain Adel Taarabt, complètement transcendé pour son tout premier match de Ligue des champions.

Après une entrée timide, le Milan a dominé la première période et touché deux fois du bois. D'abord une belle combinaison entre Taarabt et Mattia De Sciglio a libéré Kaka dans la surface mais la frappe du capitaine s'est écrasée sur la barre (15). Puis une superbe tête décroisée d'Andrea Poli, sur un centre précis de Taarabt, a ricoché au pied du poteau après une déviation du bout des doigts de Thibault Courtois (19).

Diego Costa débloque la situation

L'intensité milanaise a diminué en seconde période, animée par une frappe  contrée de Taarabt (71). Mario Balotelli, incisif, a pourtant beaucoup provoqué la défense espagnole mais sans succès. Les deux attaquants de l'Atletico, Raul Garcia et le très redouté Diego Costa, n'ont quasiment jamais été dangereux avant le dernier quart d'heure. Les hommes de Diego Simeone ont semblé encore touchés par le coup de fatigue de début février (trois défaites consécutives). 

Avant le but, l'Atletico n'avait ainsi guère montré que des frappes sans grande conviction. Mais le néo-international espagnol, déjà buteur le week-end contre Valladolid, après un passage à vide, a résolu l'équation en inscrivant son 5e but de la saison en Ligue des champions.

Un Milan AC qui n'a pas dit son dernier mot. "Ce n'est pas fini" martèle Adel Taarabt. "On a fait un bon match, tactiquement parfait, on a été un peu malchanceux en ne marquant pas sur deux." Une malchance qui devra totalement disparaître pour les Milanais le 11 mars prochain lors du match retour...

Gilles Gaillard