Alessandro Matri
Alessandro Matri aura ouvert le score contre le Celtic, à l'aller comme au retour | AFP - GIUSEPPE CACACE

La Juventus prend le quart en marchant

Publié le , modifié le

La Juventus Turin s'est qualifiée tranquillement pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en dominant 2-0 au match retour le Celtic Glasgow. Rarement mis en danger pendant 90 minutes, les hommes d'Antonio Conte ont géré leur avantage du match aller, tout en profitant des opportunités qui se sont présentées. Matri et Quagliarella, les deux attaquants, ont été les buteurs du soir.

Ca ne devait être qu'une formalité et ça l'a été. La Juventus n'a pas tremblé au moment de valider son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Une victoire 2-0 contre une équipe de Glasgow vaillante mais limitée. Le Celtic aura toutefois inquiété des Italiens trop tranquilles en début de match. En bon capitaine, Gigi Buffon veillait au grain avant que Matri ne marque son deuxième but de la compétition en deux confrontations contre les Ecossais. La seconde réalisation de Quagliarella servi sur un plateau par Vidal est parti d'une nouvelle inspiration de Andrea Pirlo qui a l'image de son équipe ne s'est pas trop employé pour accéder au en quarts de finale. Une première depuis 2006.

Matri met fin au suspense

La Juventus du Tutin avait 99% de chances de se qualifier au coup d'envoi. Conséquences de la large victoire en Ecosse (3-0). Consciemment ou inconsciemment la "Vieille Dame" a démarré piano cette rencontre que Paul Pogba débutait titulaire, mais sans Nicolas Anelka toujours gêné par sa lombalgie. Les premières minutes étaient à l'avantage de Glasgow qui essayait de déborder une arrière-garde turinoise bien en place. C'était par une frappe lointaine que Ledley que Buffon voyait filer en dehors du cadre que Glasgow se montrait une première fois dangereux (22e minute). Une premier éclair qui ne serait qu'un feu de paille. Deux minutes plus tard, la Juventus tuait le peu de suspense qui demeurait. En renard des surfaces, Matri reprenait une frappe de Quagliarella repoussée par le gardien. Son deuxième but en C1 après celui de l'ouverture du score au match aller. A 1-0, Glasgow n'avait plus le choix et devait se ruer à l'attaque. Cela payait presque puisqu'à la 27e minute, Buffon sauvait les siens. Pris à contre-pied sur une frappe contrée par son défenseur Marrone, le capitaine bianconeri sortait un arrêt réflexe dont il a le secret. C'était l'une des dernières offensives des hommes de Neil Lennon. La suite ? Une Juventus tout en contrôle ne forcant guère son talent, à l'image d'un Pirlo plus que jamais métronome d'une Vieille Dame au petit trot.

Pirlo allume la lumière


Venu se refaire une santé dans le Piémont après son départ du Milan il y a deux ans, Andrea Pirlo n'en finit plus d'illuminer les rencontres de la Juventus. Alors que le match se poursuivait sur un rythme lent, c'est lui qui réveillait le Juventus Stadium. A la 65e minute, il distillait une merveille d'ouverture par-dessus la défense pour Arturo Vidal qui n'avait plus qu'à servir Quagliarella qui poussait dans le but vide. Une touche de magie avant de laisser sa place. A sa sortie, Paul Pogba prenait la place de sentinelle devant la défense. Le jeune Français pour son cinquième match de Ligue des Champions de sa carrière a montré une belle maîtrise.
Bien regroupé autour de sa défense, la Juventus a eu plusieurs occasions de tripler la mise notamment par Quagliarella, mais l'Italien n'a pu inscrire un doublé. Des ratés sans conséquences pour la Vieille Dame qui retrouve le top 8 européen pour la première fois depuis 2006.

Déclarations

Alessandro Matri (buteur de la  Juventus Turin, au micro de Sky Sport): "Ca semblait facile en apparence, mais  si tu prends un but, tu sais comment ça peut tourner après, tu prends peur...  On a marqué au bon moment, je suis content bien sûr d'avoir marqué. (En  attaque) on veut jouer tous les cinq, alors ou on se bat pour sa place en se  tapant dessus, ou on se bat sur le terrain (rires). C'est ce qu'on fait."

Paul Pogba (FRA/milieu de la  Juventus Turin, au micro de Sky Sport): "Je suis très content, on a fait un bon  match, on a gagné, et l'essentiel était d'aller en quarts. Oui, l'entraîneur me dit toujours, toujours d'être +cattivo+ (méchant, agressif), je suis grand et  imposant, je dois être présent sur le terrain. Moi je préfère jouer à droite parce que je suis droitier, mais les trois postes du milieu me plaisent, à  gauche ou au milieu. L'important c'est de jouer... et de gagner. Ca a été  difficile de m'intégrer dans le football italien, c'est très tactique, mais  j'ai la confiance du +Mister+. Déçu par l'élimination de Manchester? Non."

Gianluigi Buffon (gardien de la Juventus Turin, au micro de Sky Sport):  "Aller au bout? On est déjà dans les huit meilleurs d'Europe, il y a un an et  demi on venait d'être deux fois 7e d'affilée en Italie, alors nous avons déjà  réussi quelque chose. Pour gagner il faut un peu de chance, on l'a vu hier, le  match était dans les mains de Manchester et il a suffit d'une erreur pour qu'il  passe au Real."