La C1 ne laisse rien à Hazard

La C1 ne laisse rien à Hazard

Publié le , modifié le

Il a mis la Premier League à genoux, mais peine encore à marquer la scène européenne de son empreinte. Dépeint outre-manche comme l'atout n°1 de Chelsea, le milieu belge, qui affronte le PSG ce mardi soir à l'occasion des quarts retour de la Ligue des Champions, doit briller en C1 pour franchir un nouveau palier.

La semaine passée, sur la pelouse du Parc des Princes, Eden Hazard a déçu. Marqué de près par un Jallet attentif dans son couloir droit, l'ancien Lillois n'est parvenu que trop rarement à faire la différence. Et pourtant, sans faire injure à l'ancien latéral lorientais, Dieu sait qu'il en a les possibilités techniques. Plus grosse vente de l'histoire d'un club français (40M€), le Diable Rouge a bougrement progressé sous la houlette  de José Mourinho. Il est désormais capable de reproduire fréquemment des prestations de haute volée, a gagné en rigueur, et est plus solide sur ses cannes. Mais Eden Hazard, prophète en son pays, ne l'est pas nécessairement sur tous les carrés verts du Vieux Continent. 

Brillant en Premier League, (presque) pas décisif en C1

La statistique est éloquente : auteur de 14 buts en Premier League, l'ancien Nordiste est quasiment aussi décisif que le trio Torres-Eto'o-Ba (15 réalisations à eux trois). Avant le match contre le PSG, Yohan Cabaye, qui rêve de voir Hazard sous la tunique des Rouge et Bleu, s'était inquiété de la présence du jeune belge dans l'équipe adverse :"Eden Hazard, c’est LE joueur de Chelsea, celui dont il faudra se méfier et surveiller tout particulièrement. Il peut faire la différence à tout moment et il a cette capacité d’être dangereux sur chaque accélération". Harcelé par Jallet, il s'est peu mis en évidence, se contentant de transformer un penalty, lequel permettait à Chelsea de revenir à égalité (1-1). Avant de sombrer (3-1). Le but d'Eden Hazard n'a donc pas été décisif à proprement parler, en ce sens qu'il n'a pas fait gagner son équipe. Pas plus que celui inscrit face à Schalke (3-0). Auteur de 2 buts en 7 matches de C1, le natif de La Louvière ne parvient pas encore à exprimer la plénitude de son potentiel en LDC. 

Encore statistiquement très loin de Ronaldo et Messi

Fréquemment dépeint comme le sublime alliage entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, Hazard, qui cumule qualité de vitesse, de puissance et de finesse, avait confié en février dernier ne rien avoir à envier aux deux meilleurs joueurs du monde : "Je suis beaucoup plus jeune qu'eux, et ils ont le palmarès que je n'ai pas", avait-il toutefois concédé. "Sinon, je n'ai rien à leur envier à leur âge. Si j'ai envie un jour de devenir comme eux, ça passe par gagner des titres. À moi de m'y employer". Sur la scène européenne, depuis qu'ils jouent au football, Lionel Messi a déjà trouvé le chemin des filets à 71 reprises, Cristiano Ronaldo 65, et Hazard 7. Pour les égaler dans les chiffres, le "Prince d'Angleterre" (tel qu'on le surnomme de l'autre côté de la Manche) a encore du pain sur la planche. 

Jean Charbon