Mbappé et Falcao (Monaco) enserrent Higuain (Juventus)
Mbappé et Falcao (Monaco) enserrent Higuain (Juventus) | FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Juventus-Monaco : Higuain-Falcao, des occases mais pas de but

Publié le , modifié le

Le duel à distance entre l’avant-centre de la Juventus et celui de l’AS Monaco a tourné en faveur du premier même si les deux sont restés muets. Gonzalo Higuain s’est démené sur le front de l’attaque, pesant sur la défense monégasque, tandis que Radamel Falcao a quasiment disparu de la circulation après une première période encourageante quoique frustrante. L’Argentin disputera la finale de la Ligue des champions le 3 juin à Cardiff, pas le Colombien.

Radamel Falcao débutait sa partie à fond les manettes. Bien placé, l’avant-centre de l’ASM était sonné d’entrée par le poing de Gianluigi Buffon, légèrement en retard pour dégager un centre dangereux de Moutinho (2e). Une action qui aurait pu valoir un penalty aux Monégasques, le gardien international italien ne touchant pas le ballon. Monaco dominait l’entame de match et Falcao se trouvait fatalement dans les bons coups. Le Sud-Américain adressait ainsi une frappe lourde au-dessus de la cage turinoise (7e).

Higuain aurait pu ouvrir la marque

Mais passé le premier quart d’heure, la Juventus prenait le dessus et son avant-centre sortait de sa torpeur pour briller. A la 22e minute, Gonzalo Higuain offrait la première grosse occasion à la Juve mais son petit lob sur Subasic n’était pas assez puissant pour éviter le retour in extremis de Kamil Glik, dégageant le ballon en catastrophe avant qu’il ne franchise la ligne. Trois minutes plus tard, l’attaquant argentin était encore tout près d’ouvrir le score sur une passe lumineuse signée Mandzukic plein axe, mais Subasic effectuait une magnifique parade réflexe de la main gauche pour freiner le cuir avant le dégagement de Glik bien revenu pour empêcher Higuain de conclure dans un second temps.

Falcao n’était pas en reste. Le Colombien réalisait un bel enchaînement contrôle-frappe en pivot que détournait Buffon, vigilant (31e). Après l’ouverture du score, Higuain était privé d’une réalisation superbe pour un hors-jeu infime pas évident vu les images (36e). Juste après, l’ancien du Real Madrid sollicitait de nouveau Subasic d’un tir croisé précis. Il sera surtout oublié par Dybala préférant la jouer perso alors que son compatriote attendait le caviar au point de penalty (43e).

Chiellini, la sangsue de Falcao

Autant Higuain montait en puissance au fil des minutes, à l’image de sa formation, autant Falcao cherchait désespérément des solutions. L’ancien joueur de Chelsea s’énervait et écopait d’un avertissement mérité pour un vilain tacle sur Chiellini. Ce même Chiellini qui se jetait comme un mort de faim sur le ballon que convoitait Falcao au second poteau pour priver l’attaquant monégasque du but après un centre de Mbappé (42e).

Malchanceux en première période, Higuain était de nouveau oublié –cette fois par Cuadrado- dès le début de second acte alors qu’il s’était positionné pour réceptionner un centre (54e). A l’heure de jeu, le natif de Brest perçait plein axe, prenait de vitesse Jemerson mais ratait son crochet long sur Glik qui parvenait à écarter le danger.

Higuain fou de rage contre Glik

Falcao, de son côté, était aux abonnés absents au cours de cette deuxième moitié de match. Le Colombien était trop court pour reprendre de la tête un centre au second poteau (61e). A part ça, rien à se mettre sous la dent.

Peu avant le dernier quart d’heure, après quelques contacts un peu chauds, Higuain était victime de la méchanceté et de l’énervement de Glik qui s’essuyait les crampons sur son genou. Un geste qui méritait le carton rouge et qui énervait au plus haut point l’Argentin (73e) qui finissait tout de même le match à fond (geste acrobatique, 79e, présence dangereuse dans la surface, 86e). Le 3 juin à Cardiff, l’ancien attaquant du Real aura probablement une grande revanche à prendre sur son ancien club.

Grégory Jouin @GregoryJouin