Juventus - Bayern en 2013
Paul Pogba devrait retrouver Franck Ribéry sur son chemin, comme en 2013 | AFP - GIUSEPPE CACACE

Juventus-Bayern, Arsenal-Barcelone, deux chocs majeurs des 8e

Publié le , modifié le

Le tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des Champions n'a pas été tendre pour les grands d'Europe. Finaliste l'an dernier, la Juventus recevra à l'aller, dans un remake des quarts de finale 2013, les champions d'Europe 2013, le Bayern Munich, l'un des grands favoris pour la victoire finale. Tenant du titre, le FC Barcelone se déplacera au match aller sur le terrain d'Arsenal, tandis que le Real Madrid, vainqueur en 2014, ira sur le terrain de l'AS Roma. Finalement, au tirage, les équipes jamais titrés en C1 (Atlético Madrid, Manchester City, Wolfsburg) s'en sortent le mieux.

La dernière fois que la Juventus et le Bayern se sont croisés, cela s'est soldé par deux défaites des Turinois sur un score identique (2-0). C'était en 2013, en quarts de finale, lors d'une saison qui a mené les Bavarois sur le toit de l'Europe. A l'époque, Jupp Heynckes était sur le banc allemand, Antonio Conte sur celui des Italiens. Les deux clubs ont cumulés 7 victoires en C1 (5 pour le Bayern, 2 pour la Juve), mais les deux équipes n'ont pas l'habitude de s'affronter très régulièrement en Ligue des Champions. Ce ne sera que la deuxième fois qu'ils se joueront dans un match éliminatoire. La première fois, c'était en 2013, et les Allemands s'étaient imposés (2-0) à l'aller comme au retour (en Italie) pour franchir le cap des quarts de finale, puis soulever leur 5e trophée. Auparavant, les face-à-face avaient eu lieu en phase de poules, pour deux victoires des Turinois en 2004 (1-0), une victoire chacun (2-1) en 2005, et un nul (0-0) et une victoire de Munich à Turin (4-1) en 2009.

Aujourd'hui, tout a changé. La Juventus commence à peine à trouver son rythme de croisière dans le Calcio et vient d'enchaîner de bons résultats (sept victoires, un nul et une défaite lors des 9 derniers matches) et s'est relancé en quête d'un 32e Scudetto (4e avec 6pts de retard sur l'Inter Milan). Sur la même période, le Bayern dispose des mêmes statistiques (9 matches, 7 victoires, un nul et une défaite), mais a cinq points d'avance sur son dauphin en Bundesliga. "Évidemment, tout le monde voulait éviter le  Bayern et le Barca, c'est tombé sur la Juve, qui considère que ce tirage ne lui  a pas si bien réussi", a déclaré Pavel Nedved, le vice-président du club turinois. "Bien sûr, il va falloir jouer ce huitièmes et le Bayern  n'est sans doute pas content non plus d'affronter la Juve. Nous avons eu des  difficultés en début de saison parce qu'il y a eu beaucoup de changements dans  l'équipe, mais les huitièmes de finale ont lieu dans deux mois donc la forme va  évoluer et il faudra voir dans quelle forme aussi sera le Bayern à ce  moment-là."

Vidal et Coman face à leur ancien club

A Munich, l'optimisme est de mise: "On a toujours vécu de bonnes  expériences avec la Juve en Ligue des champions. Avant toute chose, j'attends  avec impatience de retourner au stade de Turin car c'est quelque chose de  marquant", a déclaré Thomas Müller. Ce sera forcément un match très particulier pour Arturo Vidal, pilier de la Juve la saison dernière qui avait grandement contribué à la mener jusqu'en finale de la Ligue des Champions, transféré cet été en Bavière. Idem pour le Français Kingsley Coman, qui a passé deux saisons en Italie avant d'être recruté par le Bayern pour y exploser et s'ouvrir les portes de l'équipe de France.

Comme en 2011, Barcelone retrouve Arsenal au stade des 8e de finale. L'autre grand favori de la compétition, l'autre ogre que personne ne voulait jouer, retrouve une équipe qu'il connaît bien. En 2006, c'était l'affiche de la finale de la C1, remportée par les Catalans. En 2010, les deux équipes s'étaient affrontées en quarts de finale, pour un autre succès des Espagnols (avec un quadruplé de Lionel Messi). Et en 2011, le Barça l'avait également emporté (défaite 2-1 en Angleterre, victoire 3-1 au Camp Nou). Que peuvent donc bien espérer les Gunners ? Lorsqu'on voit leurs difficultés à se sortir d'un groupe, a priori largement à leur portée, en Ligue des Champions, leurs espoirs sont minces. Le leader du championnat d'Angleterre, avec son jeu bien léché, défiera le maître du jeu collectif, des passes courtes et des redoublements de passe, avec son trident MSN qui n'a pas d'équivalent en Europe. Pour passer, Arsène Wenger devra trouver des solutions pour empêcher le trio de sévir. Petr Cech, qui avait éliminé les Catalans en demi-finale en 2012 avec Chelsea, aura-t-il quelques tuyaux ? Depuis 2011, Arsenal ne parvient jamais à franchir le cap des 8e, que l'équipe atteint pour la 13e fois de suite.

Le tirage au sort de​s 8e de finale

Match aller le 16 février, match retour le 9 mars
Paris SG (FRA) - Chelsea (ENG) 
Benfica Lisbonne (POR) - Zenit Saint-Pétersbourg (RUS) 

Match aller le 17 février, match retour le 8 mars
AS Roma (ITA) - Real Madrid (ESP)
La Gantoise (BEL) - Wolfsburg (GER) 

Match aller le 23 février, match retour le 16 mars
Juventus Turin (ITA) - Bayern Munich (GER) 
Arsenal (ENG) - Barcelone (ESP/Tenant du titre) 

Match aller le 24 février, match retour le 15 mars
PSV Eindhoven (NED) - Atletico Madrid (ESP) 
Dynamo Kiev (UKR) - Manchester City (ENG)