Zlatan Ibrahimovic Kévin Trapp
Kévin Trapp (à gauche) et Zlatan Ibrahimovic | NICHOLAS KAMM / AFP

Ibrahimovic, Trapp : l’ombre d’un doute

Publié le , modifié le

Si Laurent Blanc disposera pour la première fois de la saison de son effectif au grand complet, deux joueurs attireront particulièrement les regards pour cette rentrée européenne du PSG face à Malmö (20h45). Zlatan Ibrahimovic fera son retour face à son club formateur avec seulement deux petits matches dans les jambes avec le PSG alors que Kévin Trapp voudra lui faire oublier sa très mauvaise prestation vendredi face à Bordeaux.

Le hasard fait plutôt bien les choses.  À la veille du tirage au sort des phases de poules de la Ligue des Champions à Monaco le 28 août dernier, Zlatan Ibrahimovic avait rêvé tout haut de ces retrouvailles avec Malmö, sa ville natale et son club formateur. "Un jour, j'espère connaître la Ligue des Champions à Malmö sur le terrain. Félicitations!" lâchait t-il dans un tweet la veille du tirage au sort.  L'émotion sera sans doute beaucoup plus grande lors du déplacement du PSG en Suède, le 25 novembre. Mais nul doute qu'"Ibra" a aussi coché le match aller face au club avec qui il a fait ses débuts.

Mais les interrogations planent au-dessus de la tête du Suédois. Ralenti l’année dernière par une talalgie qui l’a éloigné des terrains pendant de longues semaines, Zlatan Ibrahimovic n’a pour l’instant joué que deux matches avec le PSG cette saison (le Trophée des Champions face à Lyon et à Monaco lors de la victoire 3-0 des parisiens) et n’a toujours pas foulé la pelouse du Parc des Princes. Le joueur de 34 ans, qui dispute vraisemblablement sa dernière saison sous les couleurs parisiennes, doit faire face à un corps de plus en plus fragile avec les années. Touché au genou lors du Trophée des Champions, le Suédois a cette fois ressenti des douleurs à l’abdomen lors de la semaine internationale. Mais Ibra, qui a donné des signes encourageants à l’entraînement et désireux de jouer cette rencontre face au club de sa ville natale, devrait bien tenir sa place, pour sa première de la saison au Parc des Princes.

Trapp n’a pas le droit à l’erreur

Certes, cette confrontation face à Malmö n’a pas l’éclat et le lustre de celle programmée dans un mois face au Real de Cristiano Ronaldo et Karim Benzema. Mais elle sera importante, en tant que rampe de lancement vers l’objectif européen que se sont fixés les dirigeants parisiens depuis leur arrivée. Pour cela, il faudra que le PSG puisse s’appuyer sur un Kévin Trapp de nouveau à son meilleur niveau. Ses deux bourdes face à Bordeaux (2-2) ce week-end sont rapidement venues remettre en question son début de championnat idyllique avec zéro but encaissé en quatre journées de Ligue 1. Une soirée à vite oublier pour le gardien allemand pour ne pas relancer Salvatore Sirigu, qui ronge son frein sur le banc parisien. Kévin Trapp sait qu’il sera désormais observé de très près à chaque sortie, à commencer par celle de ce soir. Une pression négative dont n'avait sans doute pas besoin ce portier totalement inexpérimenté au plus haut niveau européen, jamais appelé en sélection allemande et évoluant pour la première fois dans un club qui a fait de la Ligue des Champions son objectif ultime. Une performance en demi-teinte qui a déjà donné des idées aux joueurs de Malmö. "C'est sûr que nos joueurs vont essayer de le forcer à continuer de faire des erreurs", a ainsi confié le gardien de Malmö Johan Wiland. Mais Marquinhos, lui, a trouvé une solution simple pour dissiper rapidement tous les doutes. "J'espère que Zlatan va marquer trois buts à son ancienne équipe". 

Mathieu Aellen