Guardiola: "Manchester City est loin de pouvoir prétendre à la C1"

Guardiola: "Manchester City est loin de pouvoir prétendre à la C1"

Publié le , modifié le

Manchester City est "loin" de pouvoir prétendre à gagner la Ligue des champions, a admis son entraîneur star Pep Guardiola, près d'un mois après l'élimination rapide des "Citizens" par Monaco en huitièmes de finale. "Nous en sommes loin", a expliqué le Catalan. "Pas en termes de qualité, mais dans la manière dont (les joueurs) gèrent les situations." "Comme contre Monaco. Mais nous ne pouvons pas oublier à quel point ils sont bons après ce qu'ils ont fait à Dortmund (victoire 3-2 en quarts mercredi)", a-t-il ajouté.

Bien que vainqueurs d'un match aller fou (5-3) le 21 février, les Anglais ont coulé dans la Principauté (3-1) trois semaines plus tard, où leurs ambitions européennes ont connu un brutal coup d'arrêt. 

Pour Guardiola aussi, la fin a été rude: c'est la première fois en huit ans qu'il n'atteint pas le dernier carré de la C1. Contre Monaco, "nous étions capables de marquer six buts en deux matches et nous sommes dehors. Tout dépend de la manière dont on gère la situation", a expliqué l'ancien technicien du Barça et du Bayern, arrivé l'été dernier en Angleterre. "Pour ça, il faut de l'expérience. Maintenant, nous avons cette expérience et ça nous aidera la saison prochaine", a-t-il estimé, nonobstant le parcours de son prédécesseur Manuel Pellegrini qui a conduit les "Citizens" en demies en 2016. 

"La Juve est remarquable"

Le parcours de la Juventus Turin, bien placée pour rejoindre les demies après sa victoire contre le Barça mardi (3-0), l'encourage même à être optimiste: "Il y a deux ans, la Juventus est allée en finale à Berlin. Cette saison, ils sont remarquables. La saison dernière, ils ont pourtant été éliminés (en huitièmes) à la dernière minute par le Bayern." "La Ligue des champions est tellement exigeante. Croyez moi, l'exception c'est d'être sept ans de suite en demies", a assuré l'entraîneur âgé de 46 ans. 

Malgré ce faux pas, City reste bien placé pour se qualifier pour la reine des coupes européennes la saison prochaine. A six journées de la fin, City (un match en retard) a son destin entre les mains, pointant à la 4e place, synonyme de barrages, avec quatre points d'avance sur son rival United (deux matches en moins). "Nous devons nous qualifier pour la prochaine saison", a assuré Guardiola. Cela passe par une victoire samedi à Southampton pour le compte de la 33e journée de Premier League.

AFP