Grâce à Suarez, le Barça frappe en premier

Grâce à Suarez, le Barça frappe en premier

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone a pris une option sur la qualification en dominant Manchester City (2-1) à l'extérieur, ce mardi en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Auteurs d’une première mi-temps étincelante, les Blaugranas ont fait le break grâce à deux buts de Luis Suarez, avant que Sergio Agüero n’entretienne la flamme mancunienne. Messi a raté un penalty dans le temps additionnel.

Manchester City rêvait de revanche. Éliminés l’an passé par cette même équipe catalane, au même stade de la compétition, les hommes de Manuel Pellegrini espéraient que le faux pas de Barcelone samedi en Championnat – défaite (0-1) au Camp Nou, contre Malaga, après onze victoires de rang – soit le signe avant-coureur d’un collectif catalan moins inspiré que d’ordinaire. Ils ont vite déchanté.

Intenable Messi...

Offensivement, les Blaugranas ont réalisé quarante-cinq premières minutes impeccable, portés par un Messi proche de la perfection. Face à la précision et à la vitesse de transmission de balle du collectif espagnol, les Citizens ont vite compris qu’ils allaient passer une soirée compliquée. Cette dernière s’est matérialisée sur deux phases déclenchées et conclues par les deux mêmes hommes : Messi et Luis Suarez. Au quart d’heure de jeu, d’abord, l’Argentin lance son collègue uruguayen qui, à la lutte avec Kompany, parvient à placer une demi-volée du gauche imparable (16e). Quinze minutes plus tard, ‘la Pulga’ se promène dans la défense anglaise, décale Jordi Alba qui, lucide, attend le bon moment pour délivrer une offrande à Suarez (30e).

Lire aussi : Luis Suarez, retour gagnant en Angleterre 

Si le double-buteur a parfaitement joué son rôle de renard des surfaces, mettant au fond ses deux seules occasions du match, c’est bien Messi qui a porté le Barça à l’Ethiad Stadium. Dans toutes les zones, dans toutes les situations, le meneur de jeu argentin a excellé. Symbole de la solidité de l’édifice catalan en première période, il a ensuite été moins en vue lorsque ce dernier s’est fragilisé au retour des vestiaires.

... qui manque le penalty du K.O

Edin Dzeko se montrant bien trop imprécis (à l’image de cette tête immanquable, à cinq mètres de la ligue mais envoyée en plein dans les gants de Ter-Stegen), c’est finalement Sergio Agüero, hyperactif sur le front de l’attaque mancunienne, qui maintiendra un semblant de suspense dans cette double-confrontation. Après une sublime frappe enroulée frôlant le montant barcelonais (54e), le buteur chilien fera parler sa puissance à vingt minutes de la fin, surgissant dans la surface suite à une belle combinaison du duo Fernandinho-Silva pour propulser le cuir au fond des filets.

L’expulsion de Gaël Clichy pour un deuxième carton jaune logique (pied haut) à un quart d’heure de la fin a donné un second souffle aux Catalans, qui ont poussé... et failli couler leur adversaire à la dernière seconde. Mais Messi, fauché par Zabaleta dans la surface, verra son penalty (90e+3) stoppé par Joe Hart, puis manquera, d’une tête plongée, le but vide. L’équation reste simple : pour se qualifier, City devra marquer au moins deux buts au Camp Nou dans trois semaines.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer