FC Barcelone
La joie du FC Barcelone | AFP - JOSEP LAGO

FC Barcelone-Arsenal : Avec sa MSN, le Barca n'a pas eu à forcer pour se qualifier

Publié le , modifié le

Vainqueur 2-0 à l'aller à Londres, le FC Barcelone a géré son match retour au Camp Nou. Les hommes de Luis Enrique se sont imposés 3-1 grâce à des buts de Neymar, Luis Suarez et Lionel Messi. Arsenal a tout tenté et même immiscé le doute dans les esprits catalans en revenant au score et en mettant la pression mais les champions en titre étaient plus forts. Le Barca se qualifie pour son 9e quart de finale de Ligue des champions d'affilée. Un record de plus pour le "Mes que un club".

La force de l'habitude. Le FC Barcelone sera au rendez-vous des quarts de finale de la Ligue des champions pour la neuvième saison d'affilée. Ils sont les seuls dans l'histoire à avoir réussi cette série. A l'abri après leur succès 2-0 à l'Emirates Stadium, les Catalans ont contrôlé les désirs d'exploit des Gunners. Les hommes d'Arsène Wenger ont tout tenté et même créer des soucis à l'équipe catalane. Mais encore une fois grâce à son trio d'attaquants exceptionnels, Messi, Suarez et Neymar, tous buteurs, le Barca s'en est sorti. Les Catalans sont plus que jamais en lice pour conserver leur titre. Pour Arsenal, en revanche, c'est la sixième saison d'affilée que la route s'arrête en 8e de finale en C1.

Pour qu'elle continue, cette route, il aurait fallu un exploit gigantesque. Immense. Presqu'aussi immense que le talent des trois attaquants du FC Barcelone. Messi, Neymar, Suarez, une triplette qui fait du FC Barcelone, un ogre qui a dévoré des Gunners. Ces derniers ont pourtant essayé. Ce sont eux dans les premières minutes qui mettaient de l'intensité dans les contacts, qui chatouillaient les chevilles du Barca. Mais après un début poussif, la machine catalane s'est mise en marche. D'abord par l'intermédiaire du duo Neymar-Messi. Les rôles s'inversaient puisque c’est le Brésilien qui lançait en profondeur par-dessus la défense l’Argentin qui butait sur Ospina après avoir réussi un superbe contrôle (17e). Dans la foulée, la tête de Jérémy Mathieu, seul aux six mètres, passait au-dessus. Le Barca avait repris le contrôle et à la 19e minute, Luis Suarez profitait de la relance ratée de Laurent Koscielny pour alerter Neymar qui trompait Ospina (1-0). Les hommes d’Enrique avaient fait le plus dur.

Arsenal valeureux, Messi et Suarez décisifs

Les deux pieds et un peu plus encore dans la tombe, Arsenal n'a pas baissé les bras. La vitesse des attaquants londoniens a posé des problèmes à une arrière-garde catalane où Jérémy Mathieu avait remplacé Gerard Pique suspendu. Elneny, le jeune Iwobi, Danny Welbeck, Alexis Sanchez ont amené le danger devant les buts de Marc-Andre Ter Stegen. L'Egyptien Mohammed Elneny a inscrit le but de l'espoir au retour des vestiaires d'une superbe frappe de l'extérieure de la surface (51e). Dans la foulée, les Londoniens ont maintenu la pression sur des Catalans qui ont connu des minutes compliquées.

Mais là encore, quand ce n'est pas Neymar ou Messi, c'est Suarez qui surgit pour sortir les Catalans d'un mauvais pas. Sa volée à la réception d'un centre de Daniel Alves était superbe et finissait dans la lucarne d'un David Ospina impuissant (65e). La messe était définitivement dite. Les dernières minutes étaient sous le contrôle des Catalans, malgré une double alerte sur les cages de Ter-Stegen (80e). Lionel Messi, pas aussi étincelant que d'habitude, a tout de même été décisif. Il s'est offert un 498e but en carrière, le 83e en Ligue des champions, le 9e contre Arsenal. Le Barca est encore en lice pour un deuxième triplé d'affilée et Arsène Wenger a connu une 59e défaite pour son 200e match sur le banc en C1.