Ivan Cavaleiro (Monaco)
Ivan Cavaleiro (Monaco) | VALERY HACHE / AFP

Face aux Youngs Boys de Berne, Monaco a brillé

Publié le , modifié le

Victorieuse à l’aller (1-3), l’AS Monaco a confirmé au match retour face aux Young Boys de Berne (4-0) lors du 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Monégasques ont été solides avant d’inscrire quatre buts en seconde période. En barrages, l’ASM devrait affronter un adversaire beaucoup plus coriace.

Du travail bien fait. Comme les aime Leonardo Jardim. Une copie-conforme du match aller. Face à Berne, Monaco avait la recette. D’abord être solide puis profiter de sa supériorité au milieu de terrain pour prendre le dessus quand la fatigue se fait sentir dans les rangs suisses. Si Monaco a eu des situations avant la pause, c’est autour de l’heure de jeu que les joueurs de la Principauté ont fait la différence, d’abord par un Cavaleiro de plus en plus enthousiasmant, puis par un Kurzawa décidément en forme, un Martial récompensé de ses nombreux efforts et enfin un El-Shaarawy buteur dès son entrée en jeu. Flamboyant offensivement, l'ASM a parfaitement préparé le début de saison de Ligue 1, samedi à Nice et le barrage de Ligue des Champions qui se profile face à un adversaire qui pourraient être Manchester United ou le Bayer Leverkusen.

Comme au match aller, Monaco s'est attaché à ne pas encaisser des buts en première période. Avec sa solidité, et malgré l'absence d'Aymen Abdennour laissé en tribunes et plus que jamais sur le départ, Monaco n'a jamais tremblé. A peine, Afum a obligé, peu après la demi-heure de jeu, Subasic à un bel arrêt. Avant cela, Pasalic (10e) et Moutinho (35e) avaient eu des belles occasions pour ouvrir le score. Mais à la pause, Monaco a ce qu'il veut: une cage inviolée.

Cavaleiro mène la cavalerie

C'est après la mi-temps que les Monégasques ont lâché les chevaux. La recrue, Ivan Cavaleiro en tête. Le Portugais, placé sur son côté gauche, a profité de cette position pour repiquer vers l'axe et enrouler une superbe frappe dans la lucarne opposée peu avant l'heure de jeu (54e). En quinze minutes de jeu, l'ASM fait d'ailleurs exploser la défense des Young Boys. Kurzawa y va de son deuxième but en deux matches avec une tête au premier poteau sur un corner de Moutinho (64e) et Martial trouve enfin le chemin des filets sur un centre de Raggi (70e). Entré à la 75e minute de jeu, Stefan El-Shaaraway n'a pas attendu bien longtemps pour trouver la mire d'une superbe frappe à la 77e.

La victoire en poche, Monaco regarde vers Nice pour l'entame du championnat de France de Ligue 1 samedi mais aussi vers le barrage de Ligue des Champions. Non tête de série, l'ASM  pourrait affronter des clubs comme Manchster United, Valence ou le Bayer Leverkusen, rien que ça. Après les deux matches face à Berne, quelque chose nous dit que la formation de Leonardo Jardim pourrait aussi être le club à éviter pour les mastodontes.