Nani Ribéry
Nani face à Ribéry, lors du quart de finale aller du 30 mars 2010. | AFP

Face au Bayern, MU a du mal à y croire

Publié le , modifié le

Les oppositions entre Manchester United et le Bayern Munich ont toujours été aussi intenses que serrées. Mais cette année, avant-même le coup d'envoi de ce quart de finale de Ligue des champions, l'ogre bavarois qui évolue dans une autre dimension part avec la très grande faveur des pronostics.

Le football garde toujours une part d'improbabilité, mais depuis le début de la saison, le Bayern Munich ne joue tout simplement pas dans la même cour que la plupart des formations européennes. La finale renversante de 1999 reste dans les mémoires, mais un tel exploit des Red Devils semble aujourd'hui peu probable face à cette sorte de rouleau compresseur. Déjà titré dès la 27e journée de Bundesliga (record historique), les coéquipiers de Franck Ribéry avancent sur Manchester avec une soif de victoires décuplée.

MU qui a certes remporté ses quatre matches européens à domicile et retourné une situation bien mal engagée face à l'Olympiakos (défaite 2-0 à l'aller, puis succès 3-0 au retour), est loin d'afficher la même réussite que le Bayern. Pointant à une très étonnante 7e place en Premier League, l'équipe désormais dirigée par David Moyes n'inspire pas autant confiance. La situation des Mancuniens est d'autant plus inquiétante que leur effectif est loin d'être au complet. En plus de l'absence préjudiciable de van Persie devant, c'est la défense qui donne le tournis à Moyes.

Les blessures des défenseurs se sont multipliées ces derniers temps, avec notamment les incertitudes concernant Rafael, Evans, Ferdinand ou encore Smalling. Il y a quatre ans, les deux équipes s'étaient déjà retrouvées en quart de finale. Le Bayern avait gagné 2-1 à l'aller, puis s'était qualifié pour le dernier carré malgré sa défaite 3-2 lors du match retour à Old Trafford... Patrice Evra -suspendu ce soir- qui avait participé à ces deux rencontres, est l'un des rares à ne pas douter de son équipe. "Nous sommes Manchester United. Les gens ont parfois tendance à l'oublier. On ne craint personne", avait-il lancé avant le tirage au sort…

Vidéo: MU se prépare à affronter le Bayern

Romain Bonte