Enquête de l'UEFA après Bâle-Schalke

Publié le , modifié le

L'UEFA a ouvert une procédure disciplinaire et étudiera le 17 octobre les incidents ayant émaillé le match Bâle-Schalke (0-1) mardi en Ligue des Champions, marqué par une action spectaculaire de Greenpeace et des affrontements entre supporters.

Vingt-trois personnes ont été blessées dans des affrontements entre fans  avant le match, obligeant la police à faire usage de gaz lacrymogènes et de  balles en caoutchouc. Trois personnes ont été hospitalisées et les autres ont  été traitées sur place. Dix supporters ont été arrêtés. Le match a également été interrompu quelques minutes lorsque quatre hommes  sont descendus du toit du stade Saint-Jacques en rappel et ont déployé à  mi-hauteur une grande banderole jaune sur laquelle était écrit en gros "Don't  foul the Arctic" (N'abîmez pas l'Arctique, Ndlr) à destination du géant russe de l'énergie Gazprom, sponsor principal de la Ligue des champions et de  Schalke. Dix-sept militants de Greenpeace ont été arrêtés.