Ada Hegerberg, Eugenie Le Sommer et Amel Majri (OL)
Ada Hegerberg, Eugenie Le Sommer et Amel Majri | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

En écrasant le PSG, l'OL se voit déjà en finale de Ligue des Champions

Publié le , modifié le

Un monde séparait l'Olympique Lyonnais du Paris Saint-Germain dans cette demi-finale aller de Ligue des Champions (7-0). Avant même le match retour, l'OL est quasiment assuré de disputer une nouvelle finale de Ligue des Champions après 2011, 2012 (deux succès) et 2013 (défaite). Les 22 000 spectateurs qui se sont déplacés au Parc OL pour l'occasion ont passé un excellent après-midi et Jean-Michel Aulas aussi, sans doute.

Visiblement tétanisées par l'enjeu, les Parisiennes, finalistes de la précédente édition après avoir éliminé les Lyonnaises en huitièmes de finale (1-1 et 0-1), ont vécu une première période cauchemardesque. Elles ont offert le premier but à Ada Hegerberg, la meilleure buteuse de la compétition (12 buts), qui a profité d'une passe en retrait pas assez appuyée de Kheira Hamraoui vers Erika pour se présenter seule devant la gardienne Katarzyna Kiedrzynek, qu'elle a effacée d'un dribble avant de glisser le ballon du pied gauche au fond des filets (18e). Fébrile et mal positionné en défense, le PSG a encaissé un deuxième but sur une longue ouverture de Griedge M'Bock vers Hegerberg, dont le centre de la droite a été repris par Eugénie Le Sommer (28e).

Cette dernière permettait à Hegerberg d'aggraver la marque à la 40e minute, avant de signer également un doublé (43e). Dans le temps additionnel, Camille Abily inscrivait un cinquième but sur coup franc (45+1). La première période parisienne a également été marquée par les sorties sur blessure de Laure Boulleau, remplacée par Lisa Dahlkvist dès la 22e minute, Kheira Hamraoui et Laura Georges, contraignant l'entraîneur Farid Benstiti à effectuer prématurément ses trois changements. Les Parisiennes ont continué à sombrer en seconde période, encaissant deux nouveaux buts inscrits par Louisa Necib (73e) et Lotta Schelin (76e), toutes deux entrées en cours de jeu. Les deux formations se retrouveront le 2 mai, au Parc des Princes, pour un match retour qui ne devrait être qu'une simple formalité pour le double vainqueur de la compétition (2011 et 2012).