Unai Emery
Unai Emery, l'entraîneur du PSG | SAMUEL KUBANI / AFP

Emery: "Il faudra beaucoup de motivation et de caractère"

Publié le , modifié le

"Il faudra beaucoup de motivation et de caractère" a prévenu mardi l'entraîneur du Paris SG Unai Emery, à la veille de recevoir le FC Bâle en Ligue des champions, conscient du manque de constance sur 90 minutes affiché par son équipe lors de ses dernières sorties.

A quelle opposition vous attendez-vous ?
Unaï Emery: "Ce match est important, nous voulons rester en première position. Nous jouons devant nos supporters donc il est important de gagner et bien jouer. Bâle a beaucoup de joueurs d'expérience, qui évoluent pour la plupart en équipe nationale. Ce sera un adversaire compétitif, s'il est là c'est qu'il le mérite."

Comme à Nancy où vous vous êtes relâchés après avoir mené 2 à 0, le piège n'est-il pas de sous-estimer votre adversaire ?
U.E: "Je ne crois pas que l'équipe pense que c'est facile de jouer ces matches. On connait le championnat, on sait le contexte des matches à l'extérieur. A Nancy, on jouait sur synthétique, plusieurs joueurs étaient absents, l'adversaire mettait beaucoup d'intensité. On le sait, à l'extérieur, ce n'est jamais simple. En Ligue des champions c'est la plus grande compétition, toutes les équipes qui sont présentes le méritent. Bâle nous connaît, va vouloir nous rendre le match difficile. D'où la nécessité de bien nous préparer. Il faudra beaucoup de motivation et de caractère. Je veux qu'on joue bien, avec de la possession, de l'intensité, qu'on montre nos qualités."

Comment jugez-vous la progression de vos joueurs après deux mois de compétition ?
U.E: "En foot tout va très vite, mais l'instant présent compte aussi. Les nouveaux doivent s'adapter à leur nouvelle équipe. Certains joueurs sont bien d'autres moins bien, mais avec le travail, le temps, ça va aller mieux. Pour moi c'est une question de confiance. Regardez, il y a un mois on parlait de Cavani, il ne marquait pas... Et aujourd'hui on est tous contents. Certains joueurs sont en retrait aujourd'hui, mais je suis tranquille, j'ai confiance en eux."

Quels sont les signes montrant que votre équipe est sur la bonne voie ?
U.E: "Déjà, l'équipe travaille bien, avec beaucoup d'intention, de volonté de s'améliorer. Elle est à l'écoute, les joueurs sont motivés. Sur les derniers matches comme à Nancy, c'est sûr qu'on pouvait faire mieux. Mais l'équipe a joué ensemble. Elle s'est concentrée sur sa tâche défensive pour conserver la victoire (2-1). Collectivement on veut faire mieux au classement, on veut améliorer certains aspects de notre jeu, mais je crois que la progression est réelle. Travail, implication, motivation. De la qualité, l'équipe en a, il faut qu'elle engrange beaucoup de confiance."

Après Bâle, le clasico contre Marseille suit dimanche: cette semaine n'est pas vraiment quelconque...
U.E: Pour moi, elle a la même importance que celle où j'ai pris mes fonctions. Chaque jour ou on travaille est important à mes yeux, mêmes les semaines de trêve internationale. La progression de l'équipe se manifeste après le travail, lors des matches. Mais c'est lorsque je travaille, que je vis des moments spéciaux."

AFP