Le stade de Dormtund vidé
Le stade de Dortmund vidé | AFP

Dortmund-Monaco: un match reprogrammé trop tôt ?

Publié le , modifié le

La décision de reporter le match Dortmund-Monaco au lendemain des explosions qui ont touché le bus des joueurs du club allemand -et blessé Marc Bartra- a été prise rapidement, trop peut-être, comme l'estime le Prince Albert II de Monaco. Ce match des quarts de finale de la Ligue des champions sera bien maintenu pour ce mercredi à 18h45.

Comme le stipule le règlement de l'UEFA, les organisateurs doivent prendre une décision "dans les deux heures qui suivent la décision d'annuler le match, après consultation des deux clubs et des associations concernées", ce qui a été précisément fait mardi soir, en présence de représentants de l'instance du football européen. C'est donc à 20h30 que la décision de reporter le match au lendemain (18h45) a été communiquée, mais aussitôt, quelques voix se sont prononcées en défaveur de cette décision. Interrogé sur RTL, le Prince Albert II de Monaco qui se trouvait au stade a jugé que "ce n'est peut-être pas la meilleure solution que de jouer le lendemain d'un incident d'une telle ampleur", estimant que "ca dépasse le cadre du football, c'est tout simplement ignoble et horrible."

Matthias Ginter était à Saint-Denis, le 13 novembre

Difficile en effet pour les joueurs allemands de disputer un quart de finale aller de Ligue des Champions au lendemain d'un tel événement. Si l'on ne doit déplorer "qu'un seul" blessé, à savoir le joueur espagnol Marc Bartra, l'effet psychologique d'une telle situation peut avoir des conséquences traumatisantes pour n'importe qui, à commencer pour les joueurs du Borussia. On pense notamment à Matthias Ginter, déjà présent le soir des attentats du 13 novembre, à Saint-Denis, lors du match amical France-Allemagne. Il semble néanmoins que ce soit les Monégasques qui ont insisté pour disputer cette rencontre le lendemain, compte tenu du calendrier sportif très chargé de l'actuel leader du championnat de France, prenant en considération "la déclaration du président de Dortmund qui a dit que ses joueurs étaient choqués mais en état de jouer", a précisé le directeur de communication de l'ASM, Bruno Skropeta.

"Des images que l'on ne peut pas oublier"

Mais de son côté, le directeur exécutif du club allemand se montrait plus réservé. "L'équipe est en état de choc, car ce sont des images que l'on ne peut pas oublier. J'espère que l'équipe sera d'une certaine manière en état de jouer demain pour un match de compétition", expliquait-il mardi soir. "Il n'y a pas d'autre solution possible", a quant à lui précisé le responsable de la communication de Dortmund, Sascha Fligge. Les billets d'hier seront bien sûr valables pour aujourd'hui, et le club de la Principauté a fait savoir qu'il remboursera de 80 euros, les supporteurs monégasques qui souhaitaient rester pour voir la rencontre. Mais au-delà de ces considérations matérielles, il est bien difficile de savoir dans quel état psychologique les joueurs se trouveront au coup d'envoi.

Vidéo : la réaction des supporter après le report du match 

Romain Bonte