Diego Simeone
L'entraîneur de l'Atletico Madrid, Diego Simeone | AFP - JAVIER SORIANO

Diego Simeone: "Des variantes pour leur faire mal"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de l'Atletico Madrid Diego Simeone a déclaré mardi qu'il pourrait appliquer "des variantes" dans sa stratégie pour essayer de "faire mal" au FC Barcelone mercredi (20h45) en quart retour de Ligue des champions après la victoire catalane au match aller (2-1).

Les deux équipes se connaissent par coeur. Comment comptez-vous déstabiliser le Barça ?
Diego Simeone
 : "Il est clair qu'on cherche toujours à améliorer ce qu'on fait contre eux, match après match. En conservant les caractéristiques et la structure de notre équipe, nous chercherons quelques variantes pour voir si nous pouvons leur faire mal. Et le plus important, c'est de gagner le match."

L'ambiance bouillante de votre stade Vicente-Calderon peut-elle faire la différence ?
D S
: "Un match se gagne en marquant un but de plus que l'adversaire. L'enthousiasme, le rêve, tout ce que génère le contexte, c'est fantastique. Mais je ne crois pas que les joueurs de Barcelone vont être surpris par cet accueil, parce qu'ils sont habitués à ce genre d'ambiance. Nous, nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et marquer un but de plus que l'adversaire. Le public réagira comme à son habitude mais nous, ce que nous devons faire, c'est obtenir cette qualification pour les demi-finales. (...) Il faut inviter les gens à rester eux-mêmes. Le stade ne me surprendra pas et le match dépendra du jeu que nous proposerons."

Vous attendez-vous à ce que le Barça, avec sa puissance offensive, vous marque forcément un but ?
D S
: "Si je pouvais voir ce qui va se passer dans le futur, j'aurais un temps d'avance. J'adorerais mais ce n'est pas le cas. Nous préparons le match sur les points qui nous semblent important, avec l'idée de mener la rencontre sur le terrain que nous souhaitons: la vitesse, l'intensité, le contact. Et eux, ils joueront le match qu'ils sont habitués à jouer."

Barcelone n'a pas gagné depuis trois journées en Liga. Est-ce que l'Atletico part avec un avantage mental ?
D S
:  "Face au contexte de demain (mercredi), ce qui s'est passé auparavant ne comptera pas au début du match. Ensuite, en fonction de ce qui arrivera en cours de rencontre, des situations antérieures peuvent revenir à la surface, mais pas au début du match."

L'identité combative de l'Atletico peut-elle vous aider à renverser le score ?
D S
: "Être de l''Atleti, c'est être persévérant, compétitif, ne jamais partir battu, se battre face aux difficultés. Telle est notre force: savoir que les autres équipes sont meilleures et que nous devons être compétitifs pour les affronter."

AFP