Deux Brésiliens dans le vent, Beckham déçoit

Deux Brésiliens dans le vent, Beckham déçoit

Publié le , modifié le

Au diapason de leurs stars, Dani Alvès et Thiago Silva ont offert de solides prestations sur la pelouse du Parc des Princes. Au contraire de David Beckham, dont la titularisation surprise n’a pas eu l’effet escompté.

Ils ont été à la hauteur 

Daniel Alvès
Le Brésilien péroxydé à la Yohan Demont était partout. Sa passe de l’extérieur du pied sur le but de Messi est splendide. A la 64e, il téléguide un ballon sur Alexis qui tergiverse trop pour conclure. Puis à la 68e il balance un missile au ras du poteau de Sirigu. Fermez le ban.

[scald=448:sdl_editor_representation]

Zlatan Ibrahimovic
Le Suédois n’était pas à la hauteur de ses camarades en première période malgré un beau coup-franc sorti par Valdès à la 18e minute. Encore mis en échec par le portier catalan (77e), Ibracadabra a remis son costume de magicien. Un but hors-jeu de près sur un poteau (79e) puis une remise pour Matuidi sur l’égalisation (90e +4). Avec six offrandes, il est le meilleur passeur de la Ligue des champions.

Lionel Messi
Il s’est fait oublier pour mieux sortir de sa boîte afin de convertir le don d’Alvès (38e). Son 59e but dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, le 8e cette saison. Benfica est le seul adversaire des Barcelonais à ne pas avoir encaissé un but de la Pulga en 2012/2013. Sa blessure pourrait tout changer pour le retour.

Thiago Silva
Le défenseur brésilien a une nouvelle fois régné. Souvent présent pour couper les lignes de passe blaugrana, il s’est battu comme un lion et n’a jamais paniqué. Il place un superbe coup de tête sur le poteau qui profite à Ibrahimovic (79e).

Ils n'ont pas eu le rendement espéré

Beckham
Titulaire surprise dans l’entrejeu parisien aux côtés de Matuidi, Beckham n’a pas apporté de valeur ajoutée malgré son expérience. Seul un coup-franc déposé sur la tête de Thiago Silva lui donne du crédit. Et c’est lui qui rend le ballon à Alvès avant le but du Barça.

[scald=450:sdl_editor_representation]

Sirigu
Crucifié par Messi, le portier italien n’a pas eu grand chose à faire. Jusqu’à la 88e minute. Sirigu, très lent dans sa sortie, fauche Alexis Sanchez lancé. Un pénalty évitable transformé par Xavi qui aurait pu donner la victoire au Barça.

Piqué
Qu’il est loin le Piqué impassable et propre à la relance que l’on appelait Piquenbauer. Constamment en retard, le défenseur espagnol a été pris par le crochet de Lavezzi sur le poteau de l’Argentin (5e) puis averti à la 18e minute pour une faute sur Ibra.

David Villa
Il a été invisible sur la pelouse du Parc des Princes. Remplacé par Tello à la 81e minute, El Guaje n’a jamais été dans le coup à l’image de son compagnon d’attaque Alexis. Mais ce dernier a au moins le mérite de provoquer le corner emmenant le but puis le pénalty.

Vidéo :  Beckham y croit et Matuidi est fier

Voir la video

Jerome Carrere