David Luiz
David Luiz (PSG) | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

David Luiz : "Je suis conscient de combien j’ai coûté"

Publié le , modifié le

A l’image du PSG qu’il a rejoint cet été, David Luiz ne réalise pas le début de saison escompté. Mais le défenseur brésilien a rappelé ce lundi au Parisien les bonnes raisons pour lesquelles il a rejoint le club de la capitale, qui "peut disputer le titre (européen)", et mentionne la douleur au genou qui l’empêche d’évoluer à 100%.

Peu rassurant samedi contre Toulouse (1-1), en guise de préparation du choc mardi face au Barça, le PSG a une nouvelle fois affiché ses limites. Le double champion en titre, certes loin d’être au complet (Zlatan Ibrahimovic, touché au talon, est toujours incertain), a confirmé son début de saison compliqué en se contentant d'un nouveau match nul, le cinquième en huit matches de Ligue 1. Mais l’un des principaux joueurs incriminés, David Luiz, fautif sur l’ouverture du score de Wissam Ben Yedder ce week-end, ne s’en inquiète pas pour autant.

"Nous sommes toujours invaincus et nous avons une belle mentalité et des grands joueurs, affirme le Brésilien, résolument optimiste dans les colonnes du Parisien ce lundi. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi de signer à Paris. Ce club veut gagner chacune des compétitions qu’il dispute, tous les matches. Y compris (celui contre Barcelone)". Loin du niveau affiché par l’armada catalane depuis la reprise, le PSG reste "l’une des équipes qui peut disputer le titre", d’après David Luiz qui affirme que "si on en rêve, c’est bien parce qu’on sait qu’on peut y arriver".

"L'équipe du futur"

Il va toutefois falloir montrer un tout autre visage qu’en Championnat, ou que face à l’Ajax Amsterdam (1-1) il y a deux semaines, pour espérer tenir son statut de grand d’Europe mardi au Parc. Face à son ami Neymar, le défenseur brésilien sera l’un des joueurs les plus scrutés de la soirée, lui qui peine à justifier les 50 millions d’euros dépensés par le PSG cet été. "Les personnes qui me connaissent savent que je n’aime pas trop évoquer cela, mais je suis conscient de combien j’ai coûté, promet-il. Je dois répondre de cela sur le terrain en ayant un rendement satisfaisant. Aujourd’hui, physiquement, je ne suis qu’à 60-70% de mes capacités. Je dois encore guérir de ma douleur au genou que je soigne avec de la physiothérapie pour être à un meilleur niveau".

Justement pisté par le Barça avant de choisir Paris, David Luiz n’a toujours pas trouvé de pied-à-terre en France. Il recherche une maison et vit encore à l’hôtel en attendant de tomber sur la perle rare. Le Brésilien sait se montrer patient et souhaite donc qu’on lui laisse un peu plus de temps pour convaincre l’équipe et ses supporters. "C’est le club du futur, son projet est très ambitieux. Dans mon cœur, j’ai tout de suite senti que c’est là que je devais être".

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer