Cristiano Ronaldo, l'homme-records

Cristiano Ronaldo, l'homme-records

Publié le , modifié le

Des records, vous en voulez encore ? Cristiano Ronaldo est là pour vous servir et pourrait améliorer sa propre marque du meilleur total de buts sur une saison de C1: il en est à 16, avec une barre établie à 17 en 2014, avant la finale de Ligue des champions samedi à Milan.

A 31 ans, Ronaldo est déjà le meilleur marqueur de l'histoire de la C1 avec 94 buts, loin devant son dauphin et grand rival barcelonais Lionel Messi (83 buts). Et le Portugais semble bien parti pour devenir le premier joueur à franchir un jour la barre mythique des 100 buts dans l'épreuve reine européenne. Passé et présent se conjuguent pour lui. Les 17 buts inscrits en 2013-2014 avaient guidé la "Maison blanche" vers un dixième sacre européen il y a deux ans. Déjà face à l'Atletico Madrid, adversaire de samedi. "C'est un joueur différent et ses statistiques le démontrent", a synthétisé début mai son entraîneur Zinédine Zidane.

En octobre, Ronaldo est devenu le meilleur buteur de toute l'histoire du Real Madrid (362 buts à ce jour), en dépassant l'emblématique attaquant espagnol Raul Gonzalez et ses 323 buts toutes compétitions confondues. Et en décembre, "CR7" a établi un nouveau record de buts sur une même phase de poules de C1 avec 11 inscrits en six rencontres, effaçant son propre record datant de 2013-2014 (9 buts). "Marquer est dans mon ADN", a résumé mi-avril le triple Ballon d'Or, 51 buts toutes compétitions confondues cette saison, heureux de répliquer à ses détracteurs qui le jugeaient vieillissant. De fait, son sens de la finition, sa soif de victoire et sa boulimie de buts semblent intacts. Désireux de tout jouer, tout le temps, Ronaldo a tout fait pour revenir en forme après une série de petits pépins physiques ces dernières semaines, le dernier en date mardi à l'entraînement.

'Les adversaires préfèrent qu'il reste à la maison' 

"Au quotidien, c'est un leader, a récemment expliqué Zidane. Il est important pour la vie de groupe. Il est très positif, toujours. Les adversaires préfèrent qu'il reste à la maison. Quand il est sur le terrain, c'est toujours délicat pour eux." Dès sa nomination en janvier sur le banc merengue, "ZZ" a déclaré Ronaldo intransférable. Et vu le rendement actuel du trentenaire, sous contrat jusqu'en 2018, la presse espagnole a commencé à évoquer la possibilité d'une prolongation au Real Madrid, que l'intéressé a appelé de ses voeux. "Je veux continuer dans ce club parce que je ne vois rien de mieux que le Real Madrid", a-t-il dit cette semaine.

D'ici là, l'objectif du triple Ballon d'Or (2008, 2013, 2014) est clair: tenter de reconquérir le prestigieux trophée de meilleur joueur du monde, revenu en 2015 au quintuple lauréat Lionel Messi. Un nouveau record en Ligue des champions samedi pourrait peser lourd dans la balance pour le trophée 2016. Mais Ronaldo sait sans doute que les échéances en sélection seront tout aussi importantes. Cet été, le meilleur buteur de l'histoire du Portugal (56 buts) disputera l'Euro-2016 en France (10 juin-10 juillet), l'opportunité pour lui de décrocher enfin un titre international avec son pays. A la même période, Messi tentera de faire de même avec l'Argentine à la Copa America aux Etats-Unis (3-26 juin). Et chacun guettera sans doute les performances de l'autre...

AFP