Le Groupama Stadium de Lyon en mode Ligue des champions
Le Groupama Stadium de Lyon en mode Ligue des champions | JEFF PACHOUD / AFP

Coronavirus : Avant OL – Juventus, une épidémie sous surveillance

Publié le , modifié le

Alors que le sport italien s’est placé en quarantaine pour éviter une propagation du Covid-19 dans toute l’Italie, le déplacement de la Juventus Turin à Lyon mercredi en Ligue des champions a suscité quelques interrogations. Mais aucune restriction n'a été prononcée pour les supporters transalpins.

"Virus Paralysie". Le titre de La Repubblica témoigne de la tension qui monte en Italie alors qu'un septième décès du Covid-19 a été dénombré lundi soir. Avec plus de 229 cas recensés dont une très large majorité dans les régions du nord (Piémont, Lombardie, Vénétie), l’Italie est le pays d’Europe le plus touché par cette épidémie de pneumonie virale venue de Chine. Le monde du sport transalpin s’est ainsi retrouvé en quarantaine dimanche. Sur instruction du gouvernement, il a été décidé du report de toutes les compétitions sportives prévues dans les régions Lombardie et Vénétie. Une mesure de précaution et une prise de conscience qui pourraient avoir des répercussions sur la Ligue des champions. Attendu mardi du côté de Naples, le Barça devra subir des contrôles à son arrivée. La Juventus Turin et ses tifosi franchiront quant à eux les Alpes mercredi pour rejoindre Lyon à l’occasion du 8e de finale aller au Groupama Stadium. Pour l’heure, aucune mesure n’a été prise mais tout le monde s’interroge alors que des milliers de supporters de la Vieille Dame sont attendus dans le parcage de l’enceinte rhodanienne.

à voir aussi Coronavirus : Les Barcelonais soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée à Naples Coronavirus : Les Barcelonais soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée à Naples

Des milliers de tifosi attendus à Lyon

Une vingtaine de personnes sont sous surveillance dans le Piémont et la contamination reste un mystère. L'OMS reconnaît que "la hausse rapide des cas enregistrés en Italie depuis deux jours est inquiétante", selon un porte-parole. "Ce qui nous inquiète aussi c'est qu'on n'a pas pu identifier dans tous les cas des liens épidémiologiques clairs comme des voyages en Chine ou des contacts avec un cas confirmé". Face à cette crise inédite, le président lyonnais Jean-Michel Aulas, qui a déjà fort à faire avec ses supporters, s’est tourné vers l’UEFA et le ministère des Affaires étrangères pour évaluer la situation. "On  nous a dit de ne pas nous inquiéter", a indiqué "JMA" qui doit refaire un point aujourd’hui avec le Quai d’Orsay. Si la Juve a décidé de fermer son musée toute la semaine, il n’est pas question de limiter voire d’interdire les déplacements des tifosi

à voir aussi Coronavirus : Le sport italien en quarantaine Coronavirus : Le sport italien en quarantaine

D'ailleurs, la Juventus Turin a annoncé mardi qu'aucune restriction n'était prévue au déplacement de ses supporters avant le match de Ligue des champions mercredi à Lyon, alors que le nouveau coronavirus continue sa progression en Italie. "Les autorités françaises et l'Olympique Lyonnais font savoir que demain (mercredi), les fans qui suivent la Juventus pourront assister sans problème au match", écrit le club turinois dans un communiqué. "Aucune restriction particulière n'est prévue pour les tifosi bianconeri", répète la Juventus. Le dernier bilan officiel fait état de 283 cas de nouveau coronavirus en Italie, où sept personnes sont décédées de la maladie. Turin est situé dans la région Piémont, où six cas ont été recensés. Du côté de l’UEFA, on assure également "suivre de près la situation" et "être en contact" avec les gouvernements concernés. Jusqu’ici tout va bien…