Montage Arsenal Borussia
Arsenal et le Borussia Dortmund se retrouvent pour la troisième fois en quatre ans dans la même poule de qualifications de la Ligue des Champions. | JAVIER GARCIA / BACKPAGE IMAGES LTD / DPPI MEDIA, PATRIK STOLLARZ / AFP

Cinq bonnes raisons de suivre Arsenal-Dortmund

Publié le , modifié le

Arsenal a besoin d'un seul point pour se qualifier pour la 15e fois consécutive en 8e de finale de la Ligue des Champions. Pour cela, les Gunners reçoivent le Borussia Dortmund, déjà assuré de la qualification et surprenant leader invaincu du groupe D, alors qu'il est à la dérive en championnat allemand. Les deux clubs comptent profiter de ce match pour se relancer, ce qui est l'une des cinq très bonnes raisons de suivre cette rencontre.

1- Parce qu’Arsenal peut valider son ticket pour les 8e, sans Giroud

Deuxièmes, avec cinq points d’avance sur Anderlecht, les hommes de Wenger ont la possibilité de rejoindre Dortmund dès ce soir au stade des huitièmes de finale. Il leur suffit de gagner le match ou de faire match nul, à condition que dans ce dernier cas, Anderlecht ne gagne pas. A priori cela ne devrait pas causer trop de problèmes aux Gunners, qui devront toutefois jouer sans Olivier Giroud qui était pourtant rétabli plus tôt que prévu de sa blessure à la cheville. Sauf que les dirigeants anglais n’ont pas inscrit l’attaquant français, buteur samedi face à Manchester United (défaite 2-1), dans la liste des 25 joueurs donnée à l’UEFA pour pouvoir disputer la phase de poules. Giroud devra se contenter de regarder les deux derniers matches de son équipes depuis les tribunes, en attendant que Wenger l’inscrive pour la phase finale, si qualification il y a…

2- Parce qu’Arsenal peut se sortir d'une mauvaise passe ​

Les Gunners n’ont toujours pas gagné en novembre : un nul (1-1) face à Anderlecht en Ligue des Champions, et deux défaites consécutives face à Swansea (2-1) et Manchester United (1-2). En championnat, Arsenal est seulement 8e ; le leader de Premier League Chelsea compte presque deux fois plus de points (32 contre 17) qu’eux. Les coéquipiers de Giroud sont actuellement à deux points de Manchester United, 4e, place synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions 2015-2016. Pour résumer à l’Emirates Stadium, c’est la crise et une victoire contre le Borussia permettrait aux joueurs de Wenger de souffler.

3- Parce que le Borussia cartonne en Ligue des Champions…​

Premiers avec 12 points (quatre victoires en autant de matches), les Allemands font fort. Seuls le Bayern et le Real comptent le même nombre de points. D’ores et déjà qualifiés, les hommes de Jürgen Klopp n’ont plus qu’à conserver la première place du groupe, ce qui sera chose faite s'ils accrochent au moins le nul. Ils ont marqué autant de buts en quatre matches de Ligue des Champions (13 au total) qu’en 12 de Bundesliga (14). Et n’ont pris qu’un seul but, ce qui conforte leur leadership sur la poule.

4- …mais galère en championnat​

Premier en Ligue des Champions, et antépénultième en championnat : Dortmund est en souffrance en Bundesliga, où il s’accroche difficilement à la 16e place. Avec sept défaites pour seulement trois victoires et deux nuls, l’équipe de Klopp n’avance pas et peine à conserver le niveau qui est le sien en compétition européenne. Le club allemand est actuellement en place qui serait synonyme de barrages en fin de saison. Autrement dit, il devient urgent pour le Borussia de remonter au classement. Surtout qu'ils vont devoir faire sans Marco Reus. L'ailier qui a été victime d'une déchirure des ligaments de la cheville samedi, ne sera pas de retour avant janvier 2015.

5- Parce que ce sont des spécialistes de la Ligue des Champions

17 participations d’un côté, 11 de l’autre. Arsenal et le Borussia Dortmund sont devenus des piliers de la compétition et leur non-qualification en 8e  serait plus surprenante qu’autre chose. Au match aller, le Borussia l'avait emporté 2-0. Les deux équipes ont besoin de se rassurer et d'engranger de la confiance avant les prochaines échéances qui s'annoncent décisives pour leur avenir. Toutes deux évoluent à un niveau bien moins vu que celui affiché il y a quelques saisons. Reste à savoir lequel parviendra le mieux à s’en sortir. Que ce soit en Ligue des Champions, pour viser la finale, mais aussi en championnat, pour accrocher l’une des quatre premières places, ou se sauver de la relégation.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou