Gianluigi Buffon
Gianluigi Buffon | AFP - GIUSEPPE CACACE

Celtic-Juventus, le retour des glorieux anciens

Publié le , modifié le

Outre Valence-PSG, l'autre huitième de finale de mardi oppose deux clubs, le Celtic Glasgow et la Juventus de Turin, qui font leur retour à ce stade de la compétition après quatre ans d'absence pour les Italiens et six ans pour les Ecossais. Deux équipes qui essayent de retrouver leur lustre d'antan sur la scène européenne.

 

Faire la loi dans son championnat n'est pas un gage de réussite les soirs de Coupe d'Europe. Demandez à Manchester City, champion d'Angleterre sortant, éliminé dès le premier tour de la C1. La Juventus et le Celtic Glasgow, eux, ont évité cet écueil. Champions sur leur scène nationale, les deux clubs retrouvent cette saison le parfum des grandes soirées européennes. Celles à élimination directe où ils ont brillé autrefois. Au siècle dernier. Vainqueur en 1895 et 1996, la Juventus fête, cette saison, les 10 ans de sa dernière accession à la finale de la Ligue des Champions. Depuis sa défaite à Old Trafford contre le Milan AC, elle n'a disputé que deux quarts de finale (2005 et 2006) et reste sur une élimination en huitième de finale lors de la saison 2008-2009 contre Chelsea. Pour trouver la trace du Celtic Glasgow au palmarès, il faut remonter encore plus loin, en 1967 et son succès contre l'Inter Milan. Son dernier passage en huitième de finale est plus récent et remonte à la saison 2007-2008 face au  FC Barcelone. Pour les Italiens, comme pour les Ecossais, l'heure est donc à la reconquête sur la scène européenne et les deux équipes ont des arguments à faire valoir.

L'atout Celtic Park

Tout d'abord, plusieurs statistiques. Si la Juventus n'a plus perdu à l'extérieur en Europe après sa défaite 4-1 à Fulham en Europa League en mars 2010 et si elle est invaincue lors de la première phase cette saison, le Celtic sera un sacré client. Le déplacement sur la pelouse du Celtic Park ne réussit d'ordinaire pas aux clubs italiens puisqu'il faut remonter à la saison 1968-1968 pour retrouver la trace d'une victoire transalpine, celle du Milan AC, en terre écossaise. Depuis, le Celtic est invaincu en 8 confrontations face à un pensionnaire de Série A. Cette saison, les hommes de Neil Lennon ont même réussi un petit exploit : battre le FC Barcelone (2-1) en phase de poule infligeant aux Catalans une de ses trois défaites de l'année. Les deux équipes se sont déjà affrontées en Ligue des Champions. C'était en 2001 au premier tour. A l'aller, la Juventus chez elle, s'était imposée 3-2, mais au retour, les Ecossais avaient renversé la tendance et dominés les Italiens 4-3. Plus de dix ans après, Gianluigi Buffon sera le seul des 22 acteurs de cette double confrontation à fouler à nouveau la pelouse de Glasgow.

Matri devant, Anelka sur le banc?

Quasiment champion pour la deuxième année d'affilée et débarrassé des tâches domestiques après sa victoire sur son dauphin Inverness (3-1), le Celtic, qui possède 18 points d'avance sur sa victime du week-end, peut se concentrer sur cette double confrontation où Nicolas Anelka pourrait faire ses débuts sous ses nouvelles couleurs turinoises. Débarqué chez la Vieille Dame dans les derniers jours du mercato, l'ancien joueur du Shanghai Shenhua parfait sa condition physique après pratiquement deux mois sans jouer. S'il ne devrait pas être titulaire, l'ancien international (69 sélections, 14 buts) trouvera sans doute une place sur le banc des remplaçants. A 33 ans, il n'est pour l'instant qu'un deuxième choix dans la hiérarchie des attaquants piémontais derrière l'Italien Matri, buteur à cinq reprises lors des sept dernières sorties de la Juve. L'italien veut désormais"un but européen", lui qui n'a toujours pas débloquer son compteur en Ligue des Champions. Si son vœu était exaucé mercredi, la Vieille Dame aurait fait un pas vers la qualification en inscrivant ce fameux but à l'extérieur.

Vidéo : les joueurs de la Juve préparent le match

Voir la video

Benoit Jourdain @BenJourd1