Carré d'as, outsiders et néophyte : qui face à Monaco en quarts de la Ligue des Champions ?

Carré d'as, outsiders et néophyte : qui face à Monaco en quarts de la Ligue des Champions ?

Publié le , modifié le

L'AS Monaco est dans le grand huit européen pour la deuxième fois en trois ans. Qualifiés pour les quarts de finale après avoir renversé Manchester City (3-5, 3-1), les Monégasques attendent désormais de connaître leur prochain adversaire. Le tirage au sort, programmé ce vendredi à midi, pourrait réserver une affiche de rêve pour le club de la Principauté, mais aussi des affrontements beaucoup plus inattendus. Etat des lieux.

Real Madrid et Juventus Turin, le duo qui fait peur

Real MadridJuventus Turin, Bayern Munich et FC Barcelone : voici, dans l'ordre, les pires tirages possibles pour l'AS Monaco. Le Real, vainqueur de deux des trois dernières éditions (2014 et 2016), semble en pleine confiance, insubmersible : une vrai force tranquille. Sous la houlette de Zinédine Zidane, les Merengue sont en tête de la Liga et viennent de terrasser Naples (3-1, 3-1) en huitièmes de finale. Depuis 2014, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo n'ont perdu qu'une seule confrontation en aller-retour en Ligue des Champions, c'était face à la Juventus Turin en demi-finales de l'édition 2014-2015. La Juve justement, parlons-en. Cette saison, les Bianconeri sont peut-être bien partis pour tout rafler. En tête de leur championnat avec 8 points d'avance sur l'AS Roma, les Turinois sont également aux portes de la finale de la Coupe d'Italie. En Europe, la troupe de Massimiliano Allegri est intraitable dans son stade où elle n'a plus connu la défaite depuis 18 rencontres de C1. Cette saison, les Italiens possèdent même la meilleure défense d'Europe, et de loin (!), avec seulement 2 buts encaissés en 8 matchs...  

Bayern Munich et FC Barcelone, des géants qui sommeillent    

Ce sont deux institutions du football européen. Le Bayern Munich et le FC Barcelone viennent respectivement de se qualifier pour leur 5e et 10e quart de finale consécutif de Ligue des Champions. S'il ne fait nul doute que la puissance offensive monégasque pourrait faire des ravages dans les défenses de ces deux mastodontes (surtout celle du Barça !), c'est clairement un tirage à éviter. Monaco ne possède pas la même expérience des grands rendez-vous que ces deux géants. Si le Bayern de Carlo Ancelotti reste sur une victoire écrasante face aux Gunners d'Arsenal (5-1, 5-1), les Allemands n'impressionnent pas. Enfin, jusqu'à maintenant... En difficulté, les coéquipiers de Lionel Messi peuvent, eux, se transcender à tout moment. Ce n'est pas le Paris-SG qui dira le contraire...  

Après sa "remontada" historique face au Paris-SG (0-4, 6-1), le FC Barcelone est capable de tout en Ligue des Champions cette saison. Du pire comme du meilleur...
Après sa "remontada" historique face au Paris-SG (0-4, 6-1), le FC Barcelone est capable de tout en Ligue des Champions cette saison. Du pire comme du meilleur...

Contre Dortmund et l'Atletico, ça reste ouvert

Plus abordable, une confrontation face à l'Atletico Madrid ou au Borussia Dortmund serait un assez bon tirage pour l'AS Monaco. Tout est relatif mais l'équipe de Diego Simeone ne paraît pas aussi solide que les années précédentes (deux finales perdues face au Real en 2014 et 2016). Les partenaires d'Antoine Griezmann se sont défaits, sans briller, du modeste Bayer Leverkusen au tour précédent (4-2, 0-0). Quant au Borussia, les Allemands font preuve de beaucoup d'irrégularité (3e de Bundesliga à 16 points du Bayern Munich) mais restent de solides adversaires. En témoigne leur double confrontation face au Real Madrid en phase de poules (2-2 à chaque fois) qui leur a permis de sortir en tête du groupe F.

L'interrogation Leicester

Des huits clubs encore en lice, Leicester est le seul à ne pas avoir disputé une seule finale de Ligue des Champions. Pas une surprise puisque les Foxes se sont qualifiés pour la première fois de leur histoire en quarts de finale de l'épreuve aux dépens du FC Séville (1-2, 2-0). Actuelle 15e de Premier League, que penser de cette équipe aux deux visages ? Si ce tirage figure logiquement comme le plus clément possible pour Monaco, rien ne dit qu'il ne constitue pas un piège. Après tout, personne n'arrive en quarts par hasard...   

Fabien Mariaux