Ancelotti
Ancelotti, l'entraîneur du Real Madrid, lors de la défaite face à Schalke mardi soir (3-4). | AFP PHOTO/ GERARD JULIEN

Carlo Ancelotti: "Je suis désolé"

Publié le , modifié le

Gêné par la prestation très moyenne de ses joueurs lors du huitième de finale retour de Ligue des Champions contre Schalke, l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti a jugé bon de s'excuser. Il faut dire qu'en perdant 3-4, les Merengue sont passés tout près de l'élimination face à une équipe de Schalke 04 décidée à réaliser un exploit à Bernabeu. Sans la victoire lors du match aller (2-0), le Real n'aurait jamais vu les quarts de finale.

"Je suis désolé", a dit sobrement le tacticien italien. "Comme chacun l'a vu, nous avons très mal joué, ce n'est pas bon pour l'image de l'équipe et du club. Je suis vraiment désolé, les sifflets sont mérités et ils vont nous motiver pour les prochains matches", a assuré Ancelotti en référence à une véritable bronca du public madrilène à la fin du match. "Je  garde confiance dans cette équipe parce que je sais ce qu'elle peut donner", a-t-il assuré. "Pour l'instant, elle ne le fait pas, nous devons travailler plus, être plus concentrés, faire plus de choses dans tous les domaines."

"Des problèmes dans tous les domaines"

Revenant sur son discours tenu dans les vestiaires à la  pause, l'ancien coach du PSG Chelsea et de Milan a précisé qu'il avait insisté sur l'aspect défensif. "Nous avons eu une  mauvaise organisation. Il a manqué de la confiance, et physiquement nous avons  un peu baissé le pied. Nous avons eu des problèmes dans tous les domaines, offensif, défensif, en terme d'envie, de combat, de concentration. C'était  assez clair", a-t-il convenu.

"Nous avons perdu confiance"

Quant à son avenir au sein de la Maison Blanche, Ancelotti préfère botter en touche. "Je n'y pense pas, je continue à faire mon travail. Je dois mieux le faire, c'est la responsabilité de l'entraîneur. Je ne crois pas que les joueurs aient perdu confiance dans l'entraîneur. Nous jouons mal et c'est assez incompréhensible après tout ce que nous avons réalisé jusqu'en décembre", a rappelé l'Italien au sujet des 22 victoires d'affilée du Real. "Nous  avons perdu confiance en notre jeu et en notre identité, il nous est difficile de jouer comme nous le souhaitons", a admis Ancelotti, amer.

Romain Bonte