Borussia Dortmund, bus, Ligue des champions
Le bus du Borussia Dortmund après les explosions | DPA - CARSTEN LINHOFF

Borussia Dortmund-AS Monaco : Match reporté à mercredi à cause d'explosions

Publié le , modifié le

Le quart de finale de Ligue des champions entre le Borussia Dortmund et l'AS Monaco a été reporté suite à l'explosion qui a touché le bus du club allemand alors qu'il se rendait au stade une heure avant le coup d'envoi. Les trois détonations, qui ont retenti, ont fait exploser les vitres du bus et ont blessé le joueur espagnol Marc Bartra. Cette rencontre aura finalement lieu ce mercredi à 18h45 a annoncé sur Twitter le club allemand. Pour l'instant, les premiers éléments de l'enqûete ne permettent pas de parler d'acte "terroriste" d'après les autorités.

Cette rencontre de Ligue des champions entre le Borussia Dortmund et l'AS Monaco devait être une fête de football. Mais cette soirée qui devait mener à ce quart de finale a tourné au drame en raison de l'incident qui a touché le bus du club allemand. Alors qu'il se rendait au stade pour affronter les Monégasques, le bus a subi "trois détonations" qui ont fait exploser les vitres. "Le bus de l'équipe a été victime d'une attaque à l'explosif", a résumé le directeur exécutif du club Hans Joachim Watzke. Dans ces explosions Marc Bartra, le défenseur espagnol des Jaunes et Noirs, a été blessé, visiblement à la main. L'ancien joueur du Barca a été transféré à l'hôpital. D'abord retardé, le match a été finalement reporté à mercredi à un horaire inhabituel pour un quart de finale de Ligue des Champions, 18h45.

Lire aussi : Le bus du Borussia visé par des explosions

Peu d'informations

Le bus du Borussia Dortmund après les explosions
Le bus du Borussia Dortmund après les explosions

Restés dans le stade, et en sécurité comme tous les spectateurs, en attendant d'avoir plus d'informations, les joueurs monégasques se tout de même entraîné ce soir avant de regagner leur hôtel. Quand les équipes vont tenter tant bien que mal de se reconcentrer pour cette rencontre. L'enquête a débuté et les autorités allemandes ont indiqué qu'elles n'avaient aucun élément qui étayaient la thèse d'un acte d'origine "terroriste".  Il n'y a pour le moment "aucun élément" pointant dans cette direction, a souligné l'agence allemande sur la base de ces sources.

Lire aussi : les réactions après les explosions

La police ne parle pas non plus à ce stade d'attentat, mais d'une "attaque grave à l'explosif". "Les explosifs pourraient avoir été dissimulées dans une haie à proximité d'un parking", a ajouté la police de Dortmund dans un communiqué. Une porte-parole de la police, interrogée par l'AFP, s'est refusée à commenter des spéculations de médias allemands faisant état d'un explosif actionné à distance et pointant la responsabilité possible de hooligans.

Vidéo : Fabien Lévêque : "Impossible pour le Borussia de jouer ce match"

Benoit Jourdain @BenJourd1