Laurent Blanc
Laurent Blanc (PSG) | ARIS MESSINIS / AFP

Blanc : "On l'attend depuis longtemps"

Publié le , modifié le

"Cette rencontre on l'attend depuis longtemps", a dit l'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc à propos du 8e de finale aller de la Ligue des champions contre Leverkusen, qui, "odeur des grands matches" oblige, a suscité un regain de concentration chez ses joueurs.

Q: Dans quel état d'esprit abordez-vous ce premier acte ?
R: "Cette rencontre, on l'attend depuis longtemps. Après Valenciennes  (victoire 3-0 en L1 vendredi, ndlr) on a ressenti un regain de concentration à  l'entraînement. C'est l'odeur des grands matches. On sait qu'une saison est  excitante pour le championnat, mais aussi pour la Ligue des champions. Il y a  des joueurs qui font 15, 20 ans de carrière sans la gagner. Tous les joueurs  veulent absolument jouer ces matches."
   
Q: Ressentez-vous un peu plus de pression que d'habitude ?
R: "Non. A chaque fois que Paris joue, on attend que Paris gagne, alors il  n'y a pas de pression supplémentaire."
   
Q: Comment comptez-vous imposer votre jeu ?
R: "Il faudra avoir le ballon. Le fait d'avoir le ballon permet d'imposer  son jeu à l'adversaire. Le Bayer joue assez bas et part on contre-attaque très  rapidement. Je ne serais pas étonné qu'on ait une grosse possession de ballon,  que le Bayer accepte de nous le laisser pour mieux tenter de nous contrer. Mais  on ne va pas changer notre façon de jouer. Ce qu'il faudra surtout c'est être  dangereux et efficace, là, ce sera encore mieux. Avant d'imposer son combat  physique, son combat tactique, il faut avoir le ballon."
   
Q: Ibrahimovic, d'un point de vue statistique, apparaît un peu moins  efficace lors de ces matches à éliminations directes, cela vous préoccupoe-t-il  ?
R: "C'est un joueur de 32 ans, il a de l'expérience à revendre. Il a  toujours marqué et il marquera des buts jusqu'à la fin de sa carrière. Etre  décisif dans ces matches-là est plus difficile, car les défenses sont  meilleures. Mais il reste notre meilleur atout pour marquer. C'est le joueur  sur lequel le Bayer va se focaliser. Il répondra présent, c'est un compétiteur  hors norme. Ce type de match le motive plus que ceux de championnat."
   
Q: Qui comptez-vous titulariser à sa gauche, Pastore ou Lavezzi ?
R: "Vous verrez ça mardi."
   
Q: Le Bayer marque beaucoup sur coups de pieds arrêtés, est-ce la clé du  match ?
R: "Une des clés oui, mais pas la seule. C'est une équipe athlétique, donc  forcément dans les airs on est en déficit par rapport à eux. Paradoxalement, il  prennent des buts eux aussi sur coups de pieds arrêtés. Ils sont meilleurs  offensivement que défensivement. Le fait est qu'on ne pourra pas lutter, car on  ne prendra pas 10 cm en une nuit. Et ça tombe bien car ce n'est pas notre  philosophie de jeu. Si demain on n'impose pas notre jeu, si le Bayer impose ses  contres et s'il y a beaucoup de coups de pieds arrrêtés, on va souffrir."
   
Q: Kiessling sera-t-il le danger numéro un pour vous ?
R: "Kiessling, c'est un buteur. On peut comparer avec Zlatan, il est très  présent sur le front de l'attaque, il a un potentiel physique assez important.  Il aime aussi les espaces. C'est pour ça qu'il marque beaucoup. C'est un  excellent joueur."
   
Q: Les conditions météorologiques seront bonnes, cela devrait vous  favoriser... 
R: "D'abord, il n'y a qu'à voir les stades allemands pour reconnaître  qu'ils sont beaux, accueillants et ont une belle pelouse. Celle-ci est  effectivement excellente. Ce sera une bonne chose pour faire du jeu. J'espère  que les conditions climatiques resteront favorables."

francetv sport @francetvsport