Robben blessé
Robben souffre d'une blessure musculaire | SVEN HOPPE / DPA

Bayern Munich-Real Madrid : Les blessures, bourreaux du Bayern

Publié le , modifié le

Ce soir, le Bayern Munich a joué de malchance face au Real Madrid en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Les Bavarois ont perdu sur blessures Arjen Robben (7e) et Jérôme Boateng (31e), très tôt dans le match. Des absences qui ont perturbé l’organisation de l’équipe allemande où le Français Franck Ribéry était bien trop seul à apporter le danger dans la défense madrilène.

Comment venir à bout du Real Madrid quand les dieux du foot ne sont pas avec vous ? Ce soir, l’entraîneur allemand Jupp Heynckes est passé par toutes les émotions. Dès la septième minute le technicien est contraint de faire un premier changement. L’attaquant Arjen Robben, souffrant de problème musculaire à la cuisse, doit céder sa place. Face au double tenant du titre, le Néerlandais a cruellement manqué sur le côté droit de l’attaque bavaroise pour contrarier par sa vitesse et ses dribbles un Marcelo pas vraiment inquiété ce soir. Si la patte gauche magique de Robben, auteur de 7 buts et 12 passes décisives cette saison toutes compétitions confondues, n’était plus sur le terrain pour faire la différence, Jupp Heynckes s’est surement dit que cette blessure était un mal pour un bien quand Joshua Kimmich ouvrait le score pour les Munichois.

Boateng touché à la cuisse 

Mais les problèmes vont continuer pour le coach allemand malgré que son équipe mène au score. A la 31e minute, c’est à l’autre bout du terrain qu’un autre de ses cadres se met à terre. Jérôme Boatteng, lui aussi touché à la cuisse, était jusque-là impeccable dans son rôle de chien de garde du serial butteur Cristiano Ronaldo. C’est donc le jeune international allemand, Niklas Süle qui va le remplacer, au sein d’une équipe relativement offensive pour tenter de faire douter le Real Madrid.

 Déjà privé de 3 joueurs majeurs blessés de longue date, Manuel Neuer au pied, Kingsley Coman à la cheville et Arturo Vidal au genou, c’est une autre absence qui s’est cruellement fait sentir du côté du Bayern Munich. Touché à la cuisse, le latéral gauche autrichien David Alaba a du déclaré forfait avant la rencontre. C’est donc Rafinha qui était aligné à gauche de la défense.

Rafinha met en lumière l'absence d'Alaba

Si le Real était revenu au score juste avant la mi-temps grâce à Marcelo, les joueurs de Zinedine Zidane vont prendre l’avantage dans ce match. Sur une occasion du Bayern sur corner, le ballon revient sur Kimmich qui remise de la tête sur Rafinha. Alors dans la moitié de terrain du Real, le défenseur remplaçant du Bayern manque totalement sa relance et remet le ballon dans l’axe. Asensio récupère le ballon et enclenche un contre à deux contre un avec Lucas Vazquez avant de crucifier le gardien allemand Sven Ulreich. C’est donc à ce moment-là que tout le monde se rappel de l’absence de David Alaba, si précieux et décisif avec le Bayern.

Sans Coman, auteur de 2 buts et 3 passes décisives en Ligue des champions cette saison, Jupp Heynckes n’avait pas les armes sur son banc pour trouver la solution en attaque. Avec un Ribéry trop seul pour faire la différence et un Lewandowski qui a loupé trop d’occasions, le Bayern doit s’incliner 2 buts à 1. Si ce soir les planètes n’étaient pas alignées pour les Allemands, ces derniers peuvent garder espoirs… L’année dernière les Bavarois avaient emmené le Real en prolongation lors du match retour, après s’être incliné 2-1 à domicile à l’aller. C’était en quarts de finale.

Adrien Paquier @AdrienPaquier