Bayern Munich-Real Madrid 0-4

Bayern Munich-Real Madrid 0-4

Publié le , modifié le

Le Real Madrid s'est qualifié pour la finale de la Ligue des Champions en dominant le tenant du titre, le Bayern Munich, 4-0 sur sa pelouse. Un doublé de Sergio Ramos et le 15e but de la saison en C1 de Cristiano Ronaldo - record historique - ont eu raison des espoirs des Bavarois qui ont bu la tasse en première mi-temps. Le 16e but du Portugais en fin de rencontre a humilié un peu plus des Allemands impuissants.

Revivre le match entre le Bayern Munich et le Real Madrid

Conserver sa couronne européenne est décidément bien trop compliqué. Vainqueur l'année dernière, le Bayern Munich a été éliminé en demi-finale de la Ligue des Champions par le Real Madrid. Déjà battus à l'aller au Santiago Bernabeu (1-0), les Allemands ont cette fois sombré sur leur pelouse face à des Espagnols hyper-réalistes en première mi-temps. Les hommes de Carlo Ancelotti ont plié l'affaire en 20 minutes avec un doublé de Sergio Ramos et la quinzième réalisation de Cristiano Ronaldo sur la scène européenne cette saison. Le Portugais s'est offert le record de la compétition et le Real, après trois demi-finales perdues, se qualifie pour sa 13e finale de Ligue des Champions de son histoire. La "Decima" (la dixième Coupe d'Europe) tant désirée par tous, du président aux supporters, n'a jamais été aussi près depuis 2002, année de la dernière coupe soulevée par le Real.

Les Madrilènes étaient en position de force après sa victoire 1-0 à Bernabeu. Ils ont pu appliquer leur plan de jeu à la lettre, à savoir profiter de chaque contre pour exploser et faire parler la vitesse de ses dragsters. Di Maria a été le premier à s’échapper, mais son centre a trouvé les gants de Manuel Neuer. On jouait la deuxième minute et la défense du Bayern connaissait sa première alerte. Les suivantes allaient être plus meurtrières. Après quelques minutes de domination stérile, les Allemands se sont fait cueillir. Sur le premier corner, Sergio Ramos s’élevait plus haut que tout le monde pour placer sa tête et tromper Manuel Neuer (1-0, 16e minute). La mission du Bayern se compliquait. Quatre minutes plus tard, elle devenait impossible.

Le défenseur espagnol réalisait un doublé sur un coup-franc de Di Maria et inscrivait son nom dans le livre des records : il était le premier défenseur de l’histoire à inscrire un doublé en demi-finale de Ligue des Champions. Sonnés, les Bavarois n’abdiquaient pas et repartaient au combat. Pour mieux se jeter dans la gueule du loup. Sur une nouvelle perte de balle devant la surface madrilène, Di Maria lançait Benzema qui en deux touches trouvait Bale qui n’avait plus, après s’être défait de Boateng en vitesse, qu’à servir Ronaldo pour le 3-0 (34e minute). Quatre passes pour avaler 80 mètres et s’offrir un record ! La messe était dite. Les contres du Real ont assassiné la volonté bavaroise d’emballer le match.

Coffre-fort imprenable

La seconde mi-temps a été un long attaque-défense. Entre des Bavarois qui ont monopolisé le ballon à 30 mètres des buts d’Iker Casillas et une défense espagnole très bien regroupée autour de ses deux tours de contrôle, Pepe et Sergio Ramos. Les changements tactiques opérés par Guardiola - le remplacement de Mandzukic, son seul attaquant de pointe par Javi Martinez et le replacement de Ribéry dans l’axe – ont été inefficaces. Peu de décalages ont été trouvés, ce sont par des frappes de loin que les Bavarois ont obligé Iker Casillas à se détendre. Alaba (53e), Robben (57e) ou encore Franck Ribéry (60e) ont permis à "San Iker" de se chauffer les gants.

Dernier rempart d’une défense qui n’aura jamais tremblé, Iker a bouclé son 13e match de la saison sans prendre de buts sur les 21 qu’il a disputés. Dans les dernières minutes, les Bavarois ont bu le calice jusqu’à la lie puisque Ronaldo a imité son défenseur central en réalisant un doublé grâce à un coup-franc vicieux passé sous le mur allemand. Un seizième but pour CR7 en Ligue des Champions cette saison ! La seule fausse note du match pour les Madrilènes aura été le carton jaune reçu par Xabi Alonso au cœur de la première mi-temps. Le métronome madrilène sera suspendu pour la finale du 24 mai à Lisbonne.

Benoit Jourdain @BenJourd1