Neymar
Le Brésilien Neymar. | Bertrand Guay / AFP

Bartomeu tacle Neymar, ce dernier réplique en se moquant

Publié le , modifié le

Neymar s'est mal comporté vis-à-vis du FC Barcelone mais l'équipe catalane sera "plus compétitive" sans lui, a déclaré le président barcelonais Josep Maria Bartomeu, s'attirant une réplique cinglante de l'attaquant brésilien, parti au Paris SG: "Ce président est une blague". Dans deux interviews publiées simultanément mardi par les quotidiens catalans Sport et Mundo Deportivo, Bartomeu a tenté de répondre aux violentes critiques dont il a fait l'objet après un mercato décevant, achevé sans pouvoir recruter le Brésilien Philippe Coutinho (Liverpool) pour remplacer Neymar.

Le dirigeant catalan a dit accepter deux "autocritiques": n'avoir pas réussi à dégraisser un effectif trop abondant et avoir "cru la parole de la famille de Neymar qui assurait qu'il allait rester".

"Neymar ne s'est pas comporté avec les manières appropriées", a asséné le président blaugrana. "Si un joueur veut partir, il doit le dire clairement et on voit comment faire. Cela permet à son club de se préparer et de chercher un remplaçant. Il ne nous a pas laissé cette opportunité", a-t-il déploré. Bartomeu a néanmoins dit voir dans le départ du Brésilien au Paris SG une "opportunité" de revenir aux fondamentaux du jeu collectif blaugrana. "On dirait que notre équipe est moins forte, mais ce n'est pas le cas. Poste pour poste, nous ambitionnons d'être une meilleure équipe", a assuré Bartomeu dans Mundo Deportivo. 

Guerre ouverte

"Les gens verront que ce sera une équipe plus compétitive que l'an passé. Certes, sans Neymar, mais avec des joueurs comme (le Français Ousmane) Dembélé. Nous n'avons plus le trident (Messi-Suarez-Neymar, NDLR) mais nous aurons un plus grand équilibre sur le terrain", a-t-il ajouté. Ces critiques, reprises par la chaîne brésilienne Esporte Interativo sur son compte Instagram, ont conduit à une vive réaction du joueur: "Ce président est une blague", a écrit Neymar dans les commentaires de cette publication. *

Cette pique du Brésilien est un nouvel épisode de la guerre ouverte qui oppose le Barça et son ancien joueur, parti au Paris SG contre le paiement de sa clause libératoire, 222 M EUR. Après ce transfert inopiné, le Barça a déposé plainte devant un tribunal espagnol pour non-respect de contrat et réclamé la restitution d'une partie d'une prime touchée par l'attaquant brésilien ainsi que 8,5 M EUR de dommages. Neymar, pour sa part, avait déclaré que le Barça méritait "beaucoup mieux" que ses dirigeants actuels.

Bartomeu, récemment conspué par les supporters et visé par un processus interne pouvant aboutir à une motion de censure, a assuré dresser un bilan "positif" du mercato malgré l'incapacité du club à recruter Coutinho, pour lequel Liverpool réclamait un prix très onéreux (200 M EUR selon le Barça). "Nous aurions aimé attirer Coutinho pour renforcer le milieu de terrain et aider les attaquants. Mais nous avons dit non à cause des prix du marché", a expliqué le dirigeant dans Sport.

AFP