Memphis Depay
Les joueurs de Manchester United félicitent Memphis Depay, auteur d'un doublé contre Bruges. | BRUNO FAHY / BELGA MAG / BELGA / AFP

Barrage : MU peut remercier Depay

Publié le , modifié le

Manchester United a dominé le FC Bruges mardi en barrage aller pour la Ligue des champions (3-1). Un succès à Old Trafford acquis par les Mancuniens dans le sillage de Memphis Depay (13e, 43e), auteur d'un doublé pour répondre à l'ouverture du score de Michael Carrick contre son camp (8e). Marouane Fellaini a alourdi la marque en toute fin de rencontre (90e+3), sur un centre du Néerlandais. Grâce à cette victoire, les Red Devils prennent une belle option sur la qualification pour la phase de groupes avant le match retour en Belgique la semaine prochaine.

Si une place en C1 assure à tout club une manne financière d'une trentaine de millions d'euros, Depay pourrait bien rembourser son transfert avec sa performance de mardi. L'ailier international, arrivé en provenance du PSV cet été contre un chèque de 35 millions d'euros, a enfin fait étalage d'un talent qui s'était fait discret depuis le début de la saison. Il l'a affiché devant un public conquis en une action : sombrero sur son adversaire, slalom dans la défense et frappe dans le petit filet pour ramener son équipe à hauteur (1-1, 13e). Il a fait quasiment tout aussi fort sur son deuxième but. Sa frappe enroulée, à la Thierry Henry, n'a laissé absolument aucune chance à Sébastien Bruzzese (2-1, 43e). Tout comme son service pour Marouane Fellaini dans le temps additionnel (3-1, 90e+3), qui couronnait une prestation individuelle de haut vol. 

Depay a ainsi fait oublier l'erreur initiale de Michael Carrick. Le milieu anglais a malencontreusement dévié un coup-franc dans son propre but et trompé un Sergio Romero battu pour la première fois de la saison (0-1, 8e). Son calvaire s'est d'ailleurs prolongé tout au long d'une première période au cours de laquelle il a multiplié les erreurs techniques, jusqu'à sortir à la pause au profit de Bastian Schweinsteiger. L'Allemand n'a pas fait bien mieux, aux côtés d'un Morgan Schneiderlin bien plus rassurant pour MU. Seule ombre au tableau pour l'Alsacien : une passe en retrait mal ajustée pour son gardien qui aurait pu coûter cher (60e).

C'est quasiment la seule frayeur vécue par les supporters mancuniens après la stupeur de l'ouverture du score. Mais les Belges n'ont pas beaucoup plus frissonné. Depay s'est efforcé de masques les faiblesses offensives de son équipe dans un match où il aura été à la conclusion de tous les mouvements offensifs des siens (38e, 52e, 64e, 74e). Les Red Devils ont finalement attendu de se retrouver en supériorité numérique, suite à l'expulsion de Brandon Mechele (80e), pour bouger vraiment la défense de Bruges. Bruzzese avait repoussé l'échéance devant Chris Smalling (90e+2), mais il n'a rien pu face à Fellaini. Ce troisième but pourrait peser lourd au moment de faire les comptes la semaine prochaine. Que ce soit sportivement ou financièrement.

La Lazio et le Sporting en ballotage favorable

Dans les autres rencontres de la soirée, tous les clubs évoluant à domicile ont gagné sur la plus petite des marges et se déplaceront au match retour avec un léger avantage. Un but tardif de Baldé Diao Keita (77e) a permis à la Lazio de dominer le Bayer Leverkusen (1-0). Teo Gutierrez (12e) et Rabah Slimani (82e) ont donné la victoire au Sporting contre le CSKA Moscou (2-1). Mais le but de Seydou Doumbia (40e) laisse le club russe plein d'espoir avant la deuxième manche. Astana (1-0 contre l'APOEL Nicosie) et le BATE (1-0 face au Partizan) ont eux aussi fait un pas vers la qualification pour la phase de groupes. A confirmer mercredi prochain.

Geoffrey Steines